Pilote ivre : le ministre « très préoccupé »

Dans une lettre adressée le 5 janvier à tous les transporteurs aériens commerciaux, le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, se dit « très préoccupé par l’événement qui s’est produit à Calgary le 31 décembre 2016 ». Le ministre réfère évidemment à ce pilote de Sunwing trouvé ivre dans le cockpit de l’avion qui devait partir pour Cancún.

La cause du pilote en question doit être entendue le 25 janvier, au palais de justice de Calgary. Entre-temps, Miroslav Gronych, 37 ans, a été libéré sous caution et il ne peut piloter jusqu’à ce que les allégations dont il fait l’objet soient prouvées ou infirmées devant la Justice. Ses dossiers font aussi l’objet d’un examen de Transports Canada.

Par ailleurs, le ministère des Transports fédéral examine aussi les procédures et les protocoles de Sunwing. De son côté, le transporteur a affirmé appliquer une politique de tolérance zéro en matière d’alcool. En fait, alors que le Règlement de l’aviation canadien interdit que les membres d’équipage travaillent s’ils ont consommé de l’alcool au cours des huit heures précédant leur quart de travail, Sunwing leur interdirait même la consommation d’alcool douze heures avant de travailler.

« Je vous demande donc de confirmer
auprès de mon ministère que de telles mesures sont en place
d’ici le 15 février 2017. » – Marc Garneau


CONFIRMATION DES MESURES EN PLACE ET ATELIER

Dans sa lettre « à tous les transporteurs aériens commerciaux », le ministre des Transports ne mentionne aucun transporteur nommément. Marc Garneau rappelle simplement aux transporteurs qu’ils ont l’obligation de s’assurer que les membres d’équipage de conduite sont aptes à piloter. Il leur souligne aussi qu’ils sont responsables d’avoir des procédures pour déceler et gérer toutes menaces visant la sécurité de l’aviation.

« L’incident survenu à Calgary nous rappelle à quel point il est nécessaire de veiller à ce que les protocoles soient à jour et mis en œuvre avec toutes les ressources requises, y compris les mesures établies pour confirmer l’aptitude des pilotes à effectuer un vol. Je vous demande donc de confirmer auprès de mon ministère que de telles mesures sont en place d’ici le 15 février 2017 », écrit-il.

Le ministre annonce par ailleurs que les représentants de Transports Canada proposeront, au début du printemps, un atelier réunissant les compagnies aériennes, les syndicats et les experts médicaux « pour envisager les prochaines étapes nécessaires pour renforcer la sécurité de l’aviation ».

« Je compte sur votre collaboration dans ce dossier », conclut-il.

logo_tourismeplus

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY