Phuket en quarantaine totale, d’autres pays suivent

màd

L’île de Phuket annonce se mettre en confinement total a partir du 1er avril. C’est la première province en Thaïlande qui prend cette mesure (Bangkok étant par exemple en confinement partiel, les réseaux de transports continuant de fonctionner). Cette mesure se traduit par la suspension de tous les services publics de transport dont les bus interrégionaux ou intra-île.

L’aéroport de Phuket sera également le premier dans le royaume à fermer ses portes, et ce, du 10 au 30 avril. Il n’existait plus que quelques vols domestiques sur Bangkok, conséquence de la suspension déjà effective de toutes les lignes aériennes des transporteurs Low Cost ou encore de Bangkok Airways. La station balnéaire de Pattaya pourrait suivre incessamment la décision prise par les autorités à Phuket.

De nouveaux pays d’Asie du Sud-Est en quarantaine

Le Laos ainsi que l’Indonésie ont fait savoir que  tous les voyageurs étrangers souhaitant se rendre dans le pays ne sont plus autorisés même avec un certificat médical de non-contamination au Covid-19. Cette mesure des deux pays a été décidée pour éviter une accélération d’une contamination devenue endémique.

En Indonésie par exemple, le nombre de personnes atteintes par le virus flirte désormais avec 1400 et beaucoup d’experts estiment que ce chiffre est largement sous-estimé avec la découverte de nouveaux clusters sur les îles de Java et Bali. La mesure entre en vigueur demain 1er avril.

Le Laos, qui continue de clamer un chiffre de victimes étrangement bas (9 personnes atteintes au 31 mars), applique depuis le 30 mars une mesure proche du confinement total. Les restaurants, cafés, hôtels et magasins d’alimentation restent cependant ouverts. Ces restrictions sont en vigueur jusqu’au 19 avril.

(Luc Citrinot, Bangkok)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY