Pause automnale en Martinique : une escale française idéale pour des vacances de la Toussaint

Anse Charpentier ©J-M. Raggioli

Connue pour son climat agréable, pour sa cuisine parfumée et sa culture métissée la Martinique est une destination de premier plan pour un séjour à l’automne. Tous les ingrédients sont réunis afin de se ressourcer pleinement entre détente, découverte et expériences, en fonction des affinités de chacun. Voici quelques pistes…

A deux : exploration des fonds marins en plongée ; randonnées palmées, notamment autour des Ilets du François, grâce au nouveau sentier sous-marin ; balade en pleine forêts tropicales, pour se familiariser avec la faune et la flore locales en empruntant les nombreux sentiers balisés du  Parc Régional de Martinique; dégustation et apprentissage de la cuisine martiniquaise grâce aux tables de renom et aux restaurants traditionnels ; mais aussi découverte des incontournables rhums agricoles AOC, au travers des 9 distilleries que compte l’île (seul rhum Appellation d’Origine Contrôlée au monde). 

La Montagne Pelée © R. Haughton

En famille : sur les traces de l’histoire et de la culture martiniquaises qui se découvrent dans des lieux comme le Moulin du Val d’Or à Sainte Anne, qui retrace le savoir-faire sucrier ou encore l’incontournable Fort Saint-Louis qui surplombe la baie et la ville de Fort-de-France. Les plus jeunes apprécieront également la découverte du Musée de la Banane, à Sainte Marie, avec ses plus de 64 variétés de bananiers. Petits et grands pourront déguster des mets traditionnels et revisités à base de bananes au restaurant du musée.

Entre amis : les eaux turquoise sont la plus belle raison d’une escapade en catamaran entre les îlets du Robert ; on peut également découvrir l’écosystème de la mangroves en kayak, s’adonner au wakeboard en pleine Mer des Carïbes, ou ou encore s’initier au Bèlè, la musique et la danse traditionnelle de Martinique. Une chose est sûre, la Martinique se visite comme un immense terrain de jeux.

En solo : La Martinique invite à la déconnexion pour mieux se retrouver. Elle permet de prendre le temps de s’arrêter et d’écouter les locaux parler de leur île, de leur histoire passée et à venir. La culture martiniquaise se découvre autant qu’elle se contemple, notamment à travers une scène artistique riche en inspiration et en créativité. La Fondation Clément, le Domaine de Fonds Saint-Jacques et les œuvres de street art issues de l’IPAF Festival sont les plus beaux cadres d’une expression polysémique et chatoyante.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY