Patrimoine belge et luxembourgeois: 260 découvertes à la portée de tous

Ces samedi 5 et dimanche 6 juin prochains se dérouleront les «Journées Églises Ouvertes». Cet évènement annuel – depuis 14 ans déjà ! – vivra sa seconde édition sous le Covid-19. Les organisateurs ne sont pas peu fiers de constater que malgré la pandémie, 41 nouveaux édifices belges vont, spécialement pour cette occasion, ouvrir leurs portes au public.

Au total, 216 lieux de culte belges proposeront le premier week-end de juin une visite libre ou guidée, une promenade balisée, une animation musicale en extérieur ou encore une exposition, aux curieux des 4 coins de la Belgique et ce, gratuitement. L’évènement dépasse nos frontières, puisqu’il mobilise également 42 édifices situés au Grand-Duché de Luxembourg.

Comme chaque année, églises, cathédrales, chapelles et temples ont en effet mis différentes choses en place pour faire (re)découvrir aux passants le petit bijou de patrimoine ou d’architecture dont ils prennent soin tout au long de l’année.

Plus de 600 bénévoles à pied d’œuvre

Faut-il le rappeler, même si leurs membres se font d’ordinaire très discrets, derrière chaque église se cache une équipe de 3 à plus de 10 bénévoles qui quotidiennement se chargent de gérer le budget alloué par la Commune pour l’entretien et l’animation des lieux.

Les Journées Églises Ouvertes sont donc une occasion de:

    • placer sous les projecteurs ces édifices auxquels notre œil est tellement habitué que nous n’y prêtons plus attention
    • sortir de l’ombre ces quelques 600 fabriciens et autres personnes impliquées pour maintenir en vie ces édifices religieux

Les Journées Églises Ouvertes, organisées par l’asbl du même nom, reposent sur cette philosophie : faire découvrir à quiconque, croyants ou non, pratiquants ou non, de confessions différentes, la richesse, l’histoire, la quiétude et la beauté de ces lieux.

Des édifices qui d’après le président et fondateur de l’asbl et du réseau «Églises Ouvertes», Marc HUYNEN ;

    • permettent de mieux comprendre notre passé,
    • façonnent encore notre culture aujourd’hui,
    • laisseront des traces indélébiles dans notre futur.


Église, fil rouge

Un rappel qui fait écho au thème choisi cette année pour ce week-end évènement : le fil rouge. Un thème « fourre-tout » qui a permis aux participants des Journées Églises Ouvertes de s’approprier le sujet tout en respectant les règles sanitaires toujours en vigueur dans les lieux de culte.

Covid-19

En Belgique, selon la limite des 15 personnes masquées admises simultanément à l’intérieur des édifices, on retrouve nombre de circuits et de parcours en extérieur, de visites guidées ou libres au programme. Au rayon des activités plus classiques : on retrouve des expositions ou des animations musicales extérieures.

Le réseau Églises Ouvertes s’étend à la Belgique, la France et le Grand-Duché du Luxembourg.

Les membres français organisent un évènement similaire un mois plus tard : la « Nuit des églises » du 25 juin au 5 juillet 2021.

Ce réseau européen est une initiative belge de mise en valeur du patrimoine religieux. Fondé en 2007, il est en constante évolution. Ces derniers mois, des gestionnaires d’édifices religieux suisses, allemands ou encore hollandais ont envisagé d’ouvrir/rouvrir à leur tour leurs églises à tous les publics.

Découvrez-les via ces liens :

Outil de recherche des lieux ouverts au public les 5 et 6 juin ici : lien direct site web

Église, fil rouge : lien direct site web

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY