PATA prévoit un retour en grâce de l’Asie en 2021

PATA (Pacific Asia Travel Association, fondée à Hawaii en 1951) a récemment publié ses estimations sur l’évolution des arrivées de touristes en Asie pour 2020 et 2021 en tenant compte de l’impact du Covid-19. Bonne nouvelle: la région pourrait renouer avec ses forts taux de croissance dès 2021 mais devrait attendre 2023 pour retrouver une activité normale. Le sous-continent indien et l’Asie du Sud-Est seraient les plus favorisés.

Chute de plus de 30% cette année

Quelque 375 millions d’arrivées internationales dans la zone Asie en 2020, comparée au 536 millions d’arrivées enregistrées en 2019: c’est le scénario le plus probable de baisse des arrivées de visiteurs internationaux à travers l’Asie en 2020, selon les dernières estimations de PATA.

Cela représente une chute de plus de 30% attribuée bien évidemment à la pandémie du Covid-19. Dans le détail, l’Asie du Nord-Est devrait subir l’impact le plus sévère en perdant près de 51% de son volume de visiteurs entre 2019 et 2020, suivie par l’Asie du Sud avec une réduction de 31%, puis l’Asie du Sud-Est avec une baisse de 22% des arrivées de visiteurs. La région du Golfe devrait accueillir près de 6% de visiteurs en moins.

Les recettes devraient pour leur part reculer de 36%, soit une perte de plus de 170 milliards de dollars US. Un tel chiffre ramènerait le tourisme de la région à son niveau du début de la décennie. En 2021, PATA prévoit pour le continent asiatique une croissance de 2,6% suivi de 20,5% et 29,6% en 2022 et 2023.

Les sous-régions connaissant les taux de reprise les plus rapides seront l’Asie du Sud (sous-continent indien) et l’Asie du Sud-Est. Les taux de croissance prévus par PATA pour 2021 atteindraient respectivement 10% et 8,4%, puis 34,2% et 25,4% en 2022 et finalement 49,2% et 36,9% en 2023 si, bien entendu, la pandémie est sous contrôle.

Reconsidérer la position de l’Asie touristique

Selon le Directeur général de PATA, Mario Hardy, « s’il y aura bien une réduction évidente des arrivées, le continent continuera d’accueillir en 2020 un volume important de visiteurs, les touristes appréciant toujours l’attention et le service pour laquelle cette région est devenue célèbre.  Néanmoins, la reprise pourrait prendre plus de temps et cela nous donne l’opportunité de reconsidérer la position de l’Asie touristique, l’impératif étant d’offrir aux voyageurs des incitations telles qu’ils demeurent plus longtemps dans une destination et voient davantage ce qu’elle a à offrir », estime-t-il.

(Luc Citrinot, Bangkok)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY