Pas de fumette à l’aéroport de Montréal

Le 16 octobre dernier, Aéroports de Montréal (ADM) a diffusé un avis aux passagers à propos de la consommation de cannabis sur le site aéroportuaire. Essentiellement, on rappelait que la légalisation du cannabis ne change rien puisque l’aérogare Montréal-Trudeau se veut déjà un environnement sans fumée.

« La consommation de cannabis n’est également pas permise sur l’ensemble du territoire aéroportuaire », mentionnait par ailleurs ADM, à l’intention de ceux qui auraient voulu, peut-être, consommer du cannabis dans les stationnements ou dans les aires extérieures de YUL, par exemple. « Cette décision est conforme aux orientations des municipalités limitrophes du site aéroportuaire », précisait-on.

ADM ajoutait que sa position quant au cannabis vise à assurer la sécurité des opérations, des installations, des passagers ainsi que la santé et sécurité de l’ensemble de la communauté aéroportuaire – « dont plusieurs des membres exécutent quotidiennement des tâches de nature extrêmement sensible et délicate », insistait-on.

TRANSPORT DE CANNABIS

Pour ce qui est du transport de cannabis, ADM invite les passagers à consulter le site du Gouvernement du Canada pour en savoir plus sur les lignes directrices sur le cannabis et les voyages à l’étranger.

L’administration aéroportuaire mentionne également qu’il est de la responsabilité du voyageur de respecter, en tout temps, la législation et la réglementation applicable aux pays visités.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY