Pagtour a testé pour vous…le Parc Astérix

Disons-le tout de suite : l’auteur de ces lignes n’est pas un amateur de sensations fortes, et pas un client habituel des parcs d’attraction. Mais puisque l’occasion lui était aimablement offerte à l’invitation de Nouvelles Destinations Benelux, il s’est dit que qui ne tente rien n’a rien. Une première expérience pour lui donc, aussi incroyable que cela puisse vous paraître… Chacun ses plaisirs, après tout, et celui d’être avec quelques amis n’a pas de prix.

Allez-y en train !

C’est SNCB-Europe qui offrait le parcours depuis la gare du Midi jusqu’à l’aéroport Charles De Gaulle, en TGV. Il faut bien admettre que le TGV français n’offre pas les mêmes services que le Thalys, mais qui s’en plaindra pour moins de 2 heures de parcours via Lille-Europe ?

L’arrivée à la gare de Charles De Gaulle pourrait poser quelques problèmes aux familles non expérimentées. Il faut trouver le parking d’où partent la plupart des bus, notamment celui assurant la navette vers le Parc, et ce n’est pas très simple ; mais c’est sans doute une question de prendre le temps de s’informer, et en tout cas cette navette est vraiment un plus puisqu’elle évite de faire ce trajet en voiture.

20160627_121958_resizedDès l’arrivée, nous découvrons le Parc.

Il se décline en plusieurs zones ou « villages » : le village gaulois, bien sûr, mais aussi la partie égyptienne, grecque, romaine, sans oublier la ville du Moyen-Age un peu anachronique, mais joliment reconstituée.

L’énorme avantage du Parc, c’est d’offrir attractions et animations pour tous les âges, en plus d’être aussi le lieu d’événements spéciaux, et de ne pas négliger le MICE puisqu’il est possible de privatiser les lieux à certaines dates.

Il y a donc des attractions pépères, celles que je préfère : un petit tour en bateau, un autre sur un monorail à 4 mètres su sol, des manèges amusants pour les plus petits (outre la forêt d’Idéfix qui leur est dédiée), des stands où vous ferez valoir votre adresse pour gagner d’énormes dragons, ou des bananes géantes, ou des chiens en peluche.

Ensuite vous trouverez des attractions un peu plus animées : les manèges à chaises volantes, les balançoires géantes, ou encore quelques parcours aquatiques avec des descentes qui mouillent un peu, mais pas bien méchantes.

20160628_134802_resizedEt puis, pour les plus téméraires…

il y a les vraies attractions, celles qui sont appelées « à sensation », et où des « amis » mal intentionnés ont réussi à m’attirer ; enfin, sur l’une d’elles seulement. Les loopings et les tonneaux style pilote de chasse que l’on trouve sur « Oziris » ou sur « Goudurix », très peu pour moi. Je n’ai donc fait, au péril de ma vie, que le parcours de « bobsleigh » appelé « la Trace du Hourra », et je m’en repends encore tous les jours.

Mais les plus téméraires du groupe ont tout essayé, et ils sont d’accord pour dire que les montagnes russes en bois, « Tonnerre de Zeus », forment l’attraction la plus « hard » qu’ils aient jamais faite… Ils ont aussi essayé le « Discobélix », la nouvelle attraction spectaculaire qui vous met le cœur à l’envers.

Parlons logement.

20160627_145900_resizedNous avions chacun une grande chambre à l’hôtel des Trois Hiboux, à l’entrée même du parc. Un hôtel dont le style « rustique Forêt Noire » enchantera les familles. Tout ou presque est en décor boisé. Les 100 chambres se répartissent le long de parcours semi-couverts dans le bosquet environnant.

Elles sont très spacieuses : une première alcôve dès l’entrée avec deux lits superposés ; la salle de bains ; la grande chambre avec un lit double et encore un lit d’enfant dans un tiroir de la commode : de quoi faire dormir une famille de 5 personnes. Sans compter l’agréable terrasse. Il n’en faut évidemment pas plus puisque l’énorme majorité des clients ne résident qu’une seule nuit.

Le service est attentionné, le bar accueillant, et le restaurant offre des buffets bien garnis, sans luxe, mais ce n’est pas ce que le client demande dans cet endroit. Ce qu’il attend, c’est la rencontre avec ses héros au petit-déjeuner, et les photos avec Astérix et Obélix.

A faire pendant deux jours

Sur le site du Parc, plusieurs spectacles vous sont proposés, dont celui des dauphins et otaries, ou encore le « Match » entre Gaulois et Romains, et « Main basse sur la Joconde », sans oublier le Théâtre magique de Panoramix. Au total et pour résumer, vous trouverez sur 20160628_134821_resizedle Parc Astérix : 7 attractions à sensations fortes, 19 attractions « comme pour moi », disons familiales ; 13 attractions pour les plus petits ; 5 spectacles, 17 boutiques et 11 lieux de restauration à prix raisonnables, dont le très beau décor du restaurant « Le Cirque », le « Restaurant du Lac » ou encore le « Relais gaulois », tous avec connexion wifi..

Pour des groupes MICE ?

Un dernier point : l’événementiel ! Du 15 octobre au 2 novembre, Halloween est évidemment célébré sur le thème « Peur sur le Parc ». Durant les week-ends du 19 novembre au 18 décembre, c’est la féerie de Noël qui vous est proposée. Et en juin 2017, vous pourrez vivre une nocturne avec feu d’artifice.

Le parc ouvre dès le début d’avril. Un accès illimité pour toute la saison est disponible à partir de 50 €. Une appli mobile vous est aussi proposée, pour vous aider à vous orienter ; parce qu’on marche beaucoup : l’un de nous avait un podomètre, et il paraît que nous avons marché 10 km !

 

Contact et renseignements :

Anne-Sophie SNYERS

Responsable commerciale Benelux

0478/903.795

 

NOUVELLES DESTINATIONS BENELUX

Réservations : 02/403.49.33

Avenue Louise, 367

1050 Bruxelles

www.nouvelles-destinations.be

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY