«Overtourisme»: des villes en appellent à l’Europe

Quatorze grandes villes et régions européennes se sont réunies cette semaine à Bruxelles avec des représentants de la commissaire européenne Elzbieta Bienkowska pour échanger sur les effets négatifs de la location saisonnière dans les grandes villes européennes.

Elles appellent à présent à une interprétation commune de la législation européenne applicable aux plateformes de location saisonnière, et saisissent la Commission européenne.

Il s’agit des ville d’Amsterdam, Barcelone, Berlin, Bordeaux, Bruxelles, Cracovie, Lisbonne, Madrid, Paris, Reykjavik, Valence, Vienne, ainsi que la Région Bruxelles Capitale et l’Association des villes allemandes.

Autant de villes qui sont particulièrement touchées par le « phénomène Airbnb » et dont certaines ont déjà apporté leurs propres réponses.

Cette démarche intervient alors que l’Organisation Mondiale du Tourisme vient de lister 68 mesures, réparties en 11 stratégies (v. PagTour du 20 septembre), lors du septième Sommet mondial de l’OMT sur le tourisme urbain qui s’est tenu à Séoul récemment.

C.B.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY