Oups ! La demande du secteur passagers perd de son élan…

Les statistiques de juin laissent croire que le terrorisme et l’incertitude économique se répercutent désormais sur le trafic mondial de passagers. « Le contexte économique fragile et incertain, les bouleversements politiques et une vague d’attaques terroristes sont autant de facteurs qui contribuent à l’affaiblissement de l’environnement de demande », observe Tony Tyler, DG et chef de la direction de l’IATA.

A priori, les données ne semblent toutefois pas si inquiétantes, puisque la demande en juin a augmenté de 5,2 % par rapport à la même période l’an dernier et que chiffre est légèrement en hausse, comparativement à l’augmentation de 4,8 % enregistrée en mai.

Toutefois, en termes désaisonnalisés, la tendance à la hausse du trafic s’est atténuée depuis janvier, souligne l’IATA. « La demande dans l’industrie du voyage continue d’augmenter, mais à un rythme plus lent », explique M. Tyler.

L’IATA note que chez les transporteurs d’Asie-Pacifique, la demande chez les passagers internationaux en juin était à peine plus élevée qu’en février. « Cela pourrait correspondre à une pause naturelle, mais cela pourrait aussi indiquer que les passagers asiatiques renoncent à voyager en raison du terrorisme en Europe », commente-t-on.

L’IATA relève aussi que, parmi toutes les régions, les transporteurs d’Europe ont enregistré la plus faible augmentation de la demande chez les passagers internationaux – « ce qui reflète l’impact négatif des récentes attaques terroristes », selon elle. « Alors que la demande tend à se rétablir raisonnablement vite après de tels événements, la nature répétitive des attaques pourrait avoir des conséquences plus durables », ajoute l’Association.

 

« Alors que la demande tend à se rétablir
raisonnablement vite après de tels événements,
la nature répétitive des attaques pourrait
avoir des conséquences plus durables. »


L’AVIATION, UNE PUISSANTE FORCE POUR LE BIEN

« Il est trop tôt pour savoir si les récentes attaques terroristes auront des incidences négatives à long terme sur la demande ni quels seront les impacts du Brexit et des événements en Turquie. Mais il est vital que les gouvernements reconnaissent et soutiennent la capacité de l’aviation de contribuer au bien-être économique du monde et à une meilleure compréhension de part et d’autre des frontières culturelles et politiques », conclut Tony Tyler.

 

http://www.tourismeplus.com/html/article.php?idnouvelle=26667#sthash.8RYTzexl.dpuf

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY