On tente de nous culpabiliser… Marre !

Encore des articles de propagande relayés par toute la presse et qui font bondir : le tourisme serait responsable de l’émission de 8% des gaz à effet de serre ! Assez de ces calculs stupides !

Première mesure : que l’on établisse une liste noire des tous ces prophètes de malheur et de ceux qui les gobent et les relaient, et qu’on leur interdise l’accès à tous moyens de transport, et aux vacances en-dehors de leur propre logement ! Quels hypocrites !

Les arguments présentés sont malhonnêtes. Entend-on une seule fois dire que le vrai problème, c’est que la population est passée de 3 milliards à 7 milliards en 50 ans ? Mais le touriste est considéré comme un « riche » qui se paie des vacances…

Qui, pourtant, a réclamé et obtenu les « congés payés », récompense bien méritée pour les millions de personnes qui avaient trimé pendant toute une année, toute une vie parfois ?

Ils exportent leurs déchets ! Quel horrible crime !

Entend-on dire que s’il y a plus de touristes, c’est aussi en toute logique parce qu’il y a beaucoup plus de gens qui peuvent se permettre des vacances, et donc moins de « pauvres » ?

Entend-on dire que s’il y a un apport fantastique du tourisme à la civilisation en général, c’est bien la meilleure compréhension entre les cultures et le rapprochement des peuples ?

Et dans ce genre de calcul stupide, qui prend en compte que les dépenses d’énergie faites d’un côté sont la source d’économies d’un autre ? Les gens qui sont en vacances n’utilisent peut-être plus leur voiture, ne chauffent plus leur logement, et s’ils produisent des déchets sur leur lieu de vacances, ils n’en produisent plus là où ils habitent. Ah mais, c’est donc qu’ils exportent leurs déchets ! Quel horrible crime !

Oui, mais ils paient aussi pour ça : ils contribuent à l’économie et à l’emploi local. Pourquoi attaquer systématiquement les gens qui ont mérité leurs vacances ? Pourquoi ne pas fustiger les usines qui polluent, le transport par camion qui pollue, l’agriculture qui pollue ? Parce que nous en avons besoin. C’est évident. Mais qui n’a pas aussi besoin de vacances ? Et met-on dans la balance les millions d’emplois créés par toutes les activités touristiques dans le monde ?

Soyons et restons fiers de nos emplois

Ces touristes paient leurs séjours et leurs achats : le seul vrai problème, c’est l’allocation de ces ressources ! Et ce problème est politique, évidemment.

Si une infime partie des revenus générés par le tourisme dans le monde était dédiée à la lutte contre toute forme de pollution, on aurait déjà bien avancé. Mais tout le monde sait que ce n’est pas le cas.

Enfin, comme je le dis souvent à mes étudiants, il faut arrêter de croire que sur les quelques 90.000 vols qui décollent tous les jours dans le monde, par exemple un mardi du mois de novembre, ce sont les touristes qui remplissent ces avions !

Alors au diable ces oiseaux de mauvais augure, soyons et restons fiers de nos emplois dans les plus beaux métiers du monde !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY