On achève bien les bateaux…

The Carnival Inspiration cruises off the coast of Cozumel, Mexico. The 2,052-passenger cruise ship operates year-round four- and five-day western Caribbean cruises from Tampa. (Photo by Andy Newman/Carnival Cruise Lines)

Ces derniers mois, de grandes compagnies de croisières ont décidé de se séparer d’une partie de leur flotte de navires. Ils ont été vendus ou ils ont été envoyés dans un « cimetière de bateaux ». Toujours triste de voir de magnifiques bâtiments finir comme de la simple ferraille.

La pandémie a provoqué quelques remous parmi les compagnies de croisières

Le PDG de Carnival, Arnold Donald, a annoncé que le groupe retirait de sa flotte au moins 18 navires. Certains reviennent sur le marché. Par exemple, le Costa NeoRomantica a été revendu à la compagnie Celestyal Cruises. Princess Cruises qui appartient également à Carnival a revendu le Sun Princess et le Sea Princess à un acheteur mystère.

Plusieurs bateaux de Costa sont désormais dans une joint-venture en Chine : China State Shipbuilding Corporation (CSSC) dont le Costa Mediterranea et le Costa Atlantica. La compagnie Holland America Line a vendu l’Amsterdam à Fred. Olsen Cruise Line.

Le Veendam a été vendu de son côté à Mediterranean Dream. Pour ces navires de croisières qui reviennent en mer, ce sont de bonnes nouvelles. Mais certains finissent …

Le Carnival Fantasy arrive aux chantiers navals turcs

Lorsque les navires de croisière font leur dernier voyage, c’est souvent vers cet endroit sinistre.

Un « cimetière de navires », situé sur la côte est de la Turquie est l’endroit où les navires indésirables sont envoyés pour finir en ferraille. D’énormes navires sont amenés et dépecés au chantier naval d’Aliaga où plus de 1000 travailleurs passent des mois à les achever.

La ferraille sera peut-être utilisée pour construire des machines à laver. Le chantier naval d’Aliaga s’attend à vivre l’une de leurs années les plus chargées alors que la crise de Covid-19 met davantage de navires hors service. Environ un million de tonnes de ferraille devraient être récupérées cette année dans le seul port d’Ali.

Sovereign of the Sea arrivant en Turquie…

Certains maifiques navires finissent donc en Turquie

Bon nombre des navires de croisière parmi les plus remarquables ont fini leur destin dans ce chantier naval turc. On sait que le Carnival Imagination, Carnival Inspiration, Carnival Fantasy ou le Sovereign of the Seas de Royal Caribbean sont passé par Aliaga.

D’autres navires se refont une beauté dans des chantiers navals. Heureusement, la crise actuelle ne va pas engloutir les fabuleux navires de croisières. Une bonne nouvelle aussi pour l’environnement, les nouveaux bâtiments sont moins nocifs pour l’environnement.  

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY