Nouvelle stratégie pour le tourisme au Pakistan

Le Pakistan travaille à la mise en place d’une nouvelle politique nationale pour le tourisme afin de renforcer les infrastructures et de se concentrer sur des nouvelles stratégies promotionnelles pour mettre la destination en avant, explique Chaudhry Abdul Ghafoor, Managing Director de la Pakistan Tourism Development Corporation.

Campagne de promotion

Cette nouvelle politique est censée couvrir différents aspects : promouvoir la destination, la faire mieux connaître, créer la « marque » Pakistan, et tout cela à travers différentes campagnes marketing.

La stratégie consiste surtout à restructurer les institutions qui sont en charge de réguler le tourisme, renforcer les infrastructures et surtout encourager le secteur privé à innover et mettre en place ses idées pour promouvoir le tourisme dans le pays.

Le gouvernement a donc suivi une bonne approche en demandant le feedback des représentants de tous les professionnels du secteur pour obtenir leur input sur les propositions du gouvernement et les autres problèmes rencontrés par l’industrie du tourisme actuellement.

Challenge et ancrage régional

Chaudhry Abdul Ghafoor a admis qu’il était très difficile pour le gouvernement actuel de promouvoir efficacement la destination en créant une image « tourist friendly » du pays à travers le monde. L’objectif premier est de développer les infrastructures, mais peu de choses ont été évoquées sur la sécurité.

Il n’a d’ailleurs pas résisté à faire un appel du pied à l’Ambassadeur du Tadjikistan pour renforcer la collaboration entre les deux pays en matière de tourisme. La tentation est grande, en effet, de miser sur les pays voisins dont la culture est similaire, plutôt que de rassurer les voyageurs plus lointains, souvent inquiets de la situation sécuritaire au Pakistan et des normes islamiques qui s’y appliquent. Le directeur de la Pakistan Tourism Development Corporation n’a d’ailleurs pas manqué de mettre en évidence « les valeurs communes des Frères Musulmans » partagées par les deux pays.

Comment attirer les autres publics ?

Cette déclaration semble beaucoup se focaliser sur un partenariat avec le Tadjikistan, mais finalement peu sur une réelle stratégie de promotion globale.

Chaudhry Abdul Ghafoor rappelle que « Le Pakistan est une destination totalement sûre pour les touristes du monde entier. Nous avons ouvert nos portes à tous les touristes pour qu’ils puissent venir profiter de l’hospitalité pakistanaise et profiter des nombreux atouts du pays, de Khunjerab à Karachi ».

Le pays regorge effectivement d’une grande diversité géographique et culturelle, avec un patrimoine historique important, et l’hospitalité des pakistanais est souvent vantée par les voyageurs occidentaux. Le Lonely Planet désignait d’ailleurs le Pakistan comme une future destination majeure en 2010, une époque où les plus grands afflux étrangers venaient du Royaume-Uni, des Etats-Unis, de l’Inde et de la Chine.

Pourtant, le nombre d’arrivées de touristes étrangers a baissé ces dernières années pour atteindre 965.498 personnes en 2016.

Pour attirer les visiteurs, le Pakistan a certes un grand patrimoine à mettre en avant, mais il faut rassurer sur le conflit armé au Nord-Ouest, et surtout le terrorisme sectaire qui a commis plusieurs attentats ces dernières années.

Car en dépit de la militarisation du régime et des victoires remportées par l’armée dans les zones tribales, le Pakistan n’a pas endigué la vague terroriste, et il ne s’est toujours pas attaqué aux racines du mal : la radicalisation de la société. Deux facteurs sur lesquels il faut rassurer les touristes étrangers : la sécurité et l’islamisme.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY