Nous voulons oublier 2020… mais!

En août dernier, DER Touristik a annoncé que le groupe allemand, dépendant du grand distributeur REWE serait en mesure de surmonter la crise sans recevoir d’aides d’État. La crise se prolonge et les promesses s’envolent ! Bien entendu, ce groupe n’est malheureusement pas le seul à devoir se séparer de collaborateurs. On voudrait oublier 2020, mais comment vivrons-nous 2021 ?

Restructuration d’abord en Allemagne

DER Touristik entreprend donc une « restructuration » en Allemagne, éliminant les doublons de structures et optimisant et numérisant les processus, ce qui entraînera la disparition de 253 emplois à temps plein et 14 postes de direction, au total 267 postes.

Kuoni France (Groupe DER Touristik) avait également annoncé un PSE

Emmanuel Foiry, patron de Travel Lab / Kuoni France avait annoncé un Plan de Suppression d’Emplois. Comme à son habitude, il est resté discret quant aux négociations avec le CSE de l’entreprise. Il s’agit du job le plus difficile pour un patron d’entreprise de devoir se séparer de collaborateurs.

Les frais fixes continuent de courir

La profession aura reçu des aides mais il faudra rembourser certains emprunts. Comme l’indiquait Emmanuel Foiry en Novembre dernier : «Quant aux loyers, il faut les payer et les négociations ne sont pas faciles », ajoute Emmanuel Foiry.

« Par exemple, nous occupons 3.000m² qui sont loués à une banque. Nous aurons besoin maintenant de 500m². Mais pour nos propriétaires, il n’est pas question de transiger. ». L’entreprise n’est pas la seule dans ce cas.

FTI a dû également licencier

FTI Voyages annonçait devoir licencier « entre 10 et 20 personnes », indiquait avec regrets, Axel Mazerolles, le DG de FTI Voyages en France. «C’est une période très difficile pour nous sur le plan humain. Mais la crise nous impacte fortement, comme tout le monde. Et nous n’avons malheureusement pas d’autre choix, pour assurer la pérennité de l’entreprise, que de nous séparer de salariés irréprochables ».

Le voyage d’affaires également broie du noir

Les grands groupes du business travel traversent également une période très difficile. BCD Travel comme Amex GBT ont annoncé des licenciements dans le monde entier. Carlson WL reste discret mais, il est malheureusement certain qu’il y aura à nouveau des restructurations. Le nombre de voyages d’affaires a chuté de façon importante et durable.  

Ne soyons pas naïfs, la crise va encore se poursuivre

Si beaucoup voient venir la fin du tunnel avec l’arrivée des vaccins ; il faudra encore plusieurs mois avant de voir l’activité repartir réellement. La période des fêtes a vu une petite reprise mais sera-t-elle suffisante pour passer les prochains mois ?

En attendant, il va falloir garder le sourire pendant les fêtes de fin d’année pour ne pas gâcher les réveillons ! Bon courage à tous !

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY