Nettoyage des chambres : Shangri-La, Hyatt ou Sheraton pris en défaut en Chine

Au moins quatre grandes chaînes hôtelières internationales se sont excusées après la mise en ligne d’une vidéo exposant les pratiques de nettoyage en profondeur des chambres en Chine. Le résultat est terrible.

Une vidéo de 11 minute diffusée sur le plus grand réseau social chinois

La vidéo de 11 minutes, prise depuis l’intérieur des chambres d’hôtel en Chine et téléchargée sur le site de réseau social chinois Weibo, montre des femmes de ménage utilisant des serviettes et des éponges sales pour essuyer les tasses et les éviers. Dans certains cas, la même serviette est également utilisée pour nettoyer les toilettes.

Le Park Hyatt veut minimiser l’affaire

Le Shangri-La Hotel de Fuzhou a déclaré que le travail réalisé par leurs employés sur la vidéo violait ses normes d’hygiène, tandis que le Park Hyatt de Pékin a qualifié cet événement isolé.

Le Waldorf Astoria à Shanghai et le Sheraton de la ville de Guiyang se sont également excusés et ont indiqué qu’ils revoyaient leurs procédures.

Un clip réalisé en caméra cachée

C’est un blogueur activiste qui utilise le pseudonyme « Huazong » (Hua Zong Diu Le Jin Gu Bang) qui a posté la vidéo sur Weibo. Elle a été reprise par les médias chinois et aurait été partagée 14 millions de fois sur à peine 24h. On retrouve différents médias sur le site weibo.com. La vidéo est également disponible sur Youtube : https://youtu.be/mUAToIL9j80

© Trusty Joe

Les autorités touristiques de Pékin alertent

Les autorités touristiques de Beijing ont publié une déclaration demandant aux hôtels de vérifier et de rectifier leurs pratiques.

Des inspections sanitaires de quatre des hôtels cités dans la vidéo devraient être visés.

En 2017, il y a déjà eu une enquête qui était accablante

Trois hôtels cinq étoiles à Harbin, dans la province du Heilongjiang, avaient été sanctionnés après que les autorités aient constaté que les conditions d’hygiène étaient mauvaises dans leurs chambres.

La commission de la santé et de la planification familiale de la ville n’a pas révélé les sanctions infligées aux propriétés, exploitées par Kempinski, Shangri-La et Sheraton.

Une enquête indépendante avait déjà dénoncé les mêmes problèmes

L’année dernière, une enquête accablante menée par une équipe indépendante chinoise a révélé les normes d’hygiène douteuses des grandes chaînes hôtelières de Beijing.

L’équipe, « Lanmei Test », avait testé l’Intercontinental, le Hilton, le Shangri-La, le JW Marriott et sa filiale W Hotels à Beijing, et avait diffusé une vidéo de ses résultats en six minutes.

On y voyait des femmes de ménage utilisant les mêmes brosses pour essuyer les toilettes, les baignoires, les éviers et autres surfaces de la chambre. Un fait plus grave, l’équipe indépendante, avait laissé une trace dans une chambre.

Ils ont fait le check out et sont revenus le lendemain en demandant la même chambre. Les draps n’avaient pas été changés…. On ne pouvait voir la trace qu’avec un rayon ultraviolet.

Payer de 150 à 400 € une nuit dans un hôtel 5 étoiles et avoir ce type de service est bien sûr inacceptable.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY