Neckermann Belgique en pleine tourmente !

Neckermann Belgique demande une aide de 5 M€ à l’État belge pour pouvoir survivre à la crise du covid-19… Rappelons que le réseau d’agences appartient au groupe touristique espagnol Wamos, qui a repris 62 des 91 boutiques Neckermann.

Le quotidien flamand De Tijd rappelle que la société avait déjà reçu en juin une avance de 2,6 millions de la part de son banquier BNP Paribas, ce qui est loin de suffire puisque le CEO Laurent Allardin informe que le chiffre d’affaires se situe entre 5 et 10% de la « normale ».

Allardin déclare que son unique option de survie est de pouvoir compter sur le support de l’État belge, de la même façon que Neckermann et son nouveau propriétaire sont d’ores et déjà en négociations avec le gouvernement espagnol.

Pour réduire ses coûts, le réseau s’est vu dans l’obligation de fermer 3 boutiques et en maintiendra seulement 40 autres ouvertes trois jours/semaine.

Le Groupe Wamos, qui appartient à 81% au fond d’investissement Springwater et pour les 19% restant à Royal Caribbean, englobe la compagnie aérienne Wamos Air, les tour-opérateurs propres que sont Wamos Tours et Wamos Circuitos, ainsi que les réseaux d’agences Viajes Nautalia, Top Atlantico et Geostar, ainsi que Mapaplus spécialisé en tourisme réceptif et Pegatur, qui est également un tour-opérateur.

On voit mal comment l’État belge interviendrait pour soutenir une entreprise privée, étrangère de surcroît, ce qui constituerait un précédent vraiment dangereux.

D’un autre côté, il est évident que tout le secteur pense avant tout aux employés de Neckermann ! Solidarité oblige…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY