Ne pas perdre la face

Est-ce un pas en arrière que celui de la ministre Muylle ? Le bon à valoir ne serait plus « obligatoirement accepté » par le client.

Vous l’avez tous lu (encore dans le communiqué de l’UPAV de ce jour), des aménagements ont été proposés quant au bon à valoir. On a remplacé les mots « valable au moins un an » par « valable 12 mois », sous-entendu « maximum ». Après quoi, le client est en droit de réclamer le remboursement, et l’AGV aurait 6 mois pour s’y soumettre.

Ce changement n’est à notre avis qu’un moyen pour Test Achat et peut-être pour le Commissaire Européen Reynders de ne pas perdre la face.

Test-Achat se croyait invincible dans la défense des consommateurs, fut-ce en condamnant à mort tout un secteur de l’économie. Il a été surpris par l’action des représentants du secteur, action unanime et coordonnée qui l’a prise de court. Alors pour ne pas perdre la face, il fallait bien obtenir un petit quelque chose, faute de quoi, comme nous l’avions dit, la raison d’être de ces consuméristes outranciers disparaîtrait.

Un petit quelque chose, oui, pas vraiment plus

On imagine mal en effet que dans un an, tous les clients décident de ne plus partir en vacances (en supposant évidemment que nous soyons débarrassés de ce covid-19). Certains voudront peut-être changer de destination, mais ce n’est pas pour autant qu’ils changeraient de tour-opérateur.

Et même s’ils voulaient absolument ce remboursement d’une dépense faite 18 mois à l’avance, ils devront patienter et n’auront pas cet argent pour programmer éventuellement d’autres vacances.

Donc, ne dramatisons pas : c’est un petit recul pour nous, mais c’est juste un os à ronger pour Test-Achat. Il semble que les organisations de défense des consommateurs d’Italie et de France se soient montrées moins… mordantes.

Nous pensons aussi que tout cela est né d’une méconnaissance du fonctionnement du secteur. Pour beaucoup, les voyages et les vacances sont un « signe extérieur de richesse », et si les clients des agences sont des « riches », alors les agences aussi sont riches ! Quelle idiotie…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY