Nausicaà, 25 ans et de nouveaux pensionnaires

Pour être le plus grand de France, le centre Nausicaà, à Boulogne-sur-Mer, n’est pas qu’un aquarium : destination idéale pour un voyage scolaire… ou un week-end de détente, lieu d’observation et de spectacle, il est d’abord dédié à la défense de la mer. On peut y voir nager requins, tortues et toutes sortes de poissons exotiques, y caresser des raies ou s’amuser des facéties des otaries, mais on peut aussi y admirer, dans leur environnement naturel reconstitué, des mini-tortues de Madagascar ou le caméléon casqué du Yémen, dans une nouvelle galerie consacrée à la forêt tropicale.

Quel rapport ? Tous ont besoin d’eau, pardi ! Ce nouvel espace consacré à la forêt tropicale s’est ouvert cette année. Elle est, avec les récifs coralliens, l’un des symboles de la biodiversité car elle abrite plus de la moitié des espèces animales et végétales que l’on peut rencontrer sur Terre.  Parmi ces espèces, Nausicaà a choisi de montrer des grenouilles, des lézards, des serpents et des caméléons. Les grenouilles sont les amphibiens les plus abondants de la forêt tropicale humide.

Déjà 15 millions de visiteurs

En 25 ans, Nausicaà a accueilli plus de 15 millions de visiteurs. Le Centre National de la Mer est devenu un site touristique incontournable en France et en Europe. Centre de découverte de l’environnement marin, unique en son genre, Nausicaà est à la fois ludique, pédagogique et scientifique. Explications précises, médiathèque spécialisée, films, expositions temporaires, conférences, programmes pédagogiques, animations en exposition : tout est là pour comprendre et apprendre. Rien d’étonnant à ce que Nausicaà soit une destination favorite pour les voyages scolaires.

nausicaa-2Pour son 25ème anniversaire, Nausicaà a accueilli deux nouvelles otaries. Nés dans un parc européen et âgés de près de deux ans, Balou et Scooby ont rejoint les cinq autres lions de mer de Nausicaà, dont les manchots ont donné naissance à un premier bébé cette année.

La mission du Centre étant avant tout de sensibiliser le public à une meilleure gestion des océans et de leurs ressources, Nausicaà, à travers ses actions, ses expositions et ses événements, sensibilise le public à l’environnement marin et invite à agir pour vivre durablement tout en bénéficiant des bienfaits de la Planète Bleue.

 

Demandez le programme

Ainsi, jusqu’en décembre, avec « L’Odyssée, l’exposition », une exposition temporaire dédiée au film « L’Odyssée » de Jérôme Salle, dans le hall du Centre National de la Mer. Des tirages grands formats et des extraits du film permettent aux visiteurs de pénétrer en avant-première dans les coulisses du tournage. A travers cette exposition, Nausicaà rend aussi hommage au Commandant Cousteau, personnage aux multiples facettes : cinéaste, inventeur, aventurier et homme engagé, interprété dans le film par Lambert Wilson.

Du samedi 8 au dimanche 16 octobre, à l’occasion de la 25ème édition — aussi — de la Fête de la Science, Nausicaà souhaite montrer le rôle fondamental de l’océan dans la régulation du climat. Quels sont les impacts des changements climatiques sur la température des océans ? Sur l’acidité de l’eau ? Sur les courants marins ? Sur le cycle de vie des êtres vivants ?

Les scolaires et le grand public pourront rencontrer des soigneurs de Nausicaà, participer à des animations proposées par le service éducatif ou assister à des échanges avec des spécialistes en direct sur le plateau TV de Nausicaà.

Du lundi 10 au dimanche 16 octobre, c’est la Semaine du Goût, qui favorise les rencontres entre professionnels de la mer à l’assiette, de la maternelle à l’enseignement supérieur, partout en France pour sauvegarder la culture des patrimoines culinaires et le bien manger.

Du jeudi 20 octobre au mercredi 2 novembre, durant les Semaines du Requin, Nausicaà proposera un programme spécial à ses visiteurs, avec des émissions inédites présentées sur le plateau TV de Nausicaà pour permettre à chacun de mieux comprendre les requins et les respecter. Depuis toujours, les requins ont une réputation de chasseurs sanguinaires, de mangeurs d’hommes. Mais la réalité est tout autre : parmi les 500 espèces recensées à travers les océans, très peu sont en réalité dangereuses pour l’Homme, envers lequel ils sont souvent craintifs et méfiants. (Cf. http://pagtour.info/archives/2324) L’Homme est le prédateur principal des requins : le plus dangereux des deux n’est finalement pas celui qu’on pense !

L’impact de l’océan sur le réchauffement climatique

Enfin, depuis avril 2015, Nausicaà présente une exposition intitulée « Océan & Climat : chaud devant ! », réalisée en partenariat avec Météo-France et le Muséum National d’Histoire Naturelle. Le monde se mobilise pour s’assurer un avenir moins chaud ! Pour traiter ce sujet, Nausicaà a imaginé une visite forte en émotion permettant de comprendre le rôle de l’Océan, les impacts du réchauffement climatique dans notre quotidien et inciter à agir pour y faire face et limiter son ampleur. Un grand spectacle attend le visiteur dans la salle de projection avec un film, réalisé à partir d’images 3D accompagnées d’effets spéciaux (vent, embruns), qui va l’entrainer sur les rivages de France vus du ciel.

 

Infos : http://www.nausicaa.fr

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY