Namur, nouvelle capitale « aérienne » de la Wallonie!

C’est une « première » européenne ! Et non, il ne s’agit pas de construire un nouvel aéroport à Temploux… Plus sérieusement, début 2026, la Wallonie sera en mesure d’assurer le contrôle aérien des pistes de Charleroi et de Liège au départ d’un centre de tours de contrôle numériques à construire sur les hauteurs de… Namur !

Contrôle numérique aérien

Les missions de contrôle et d’approche de ces deux infrastructures seront donc pilotées à plusieurs dizaines de km des deux sites aéroportuaires grâce à de nouvelles technologies de réalité augmentée qui, affirment les deux ministres responsables de ce programme, accroissent également la sécurité.

Jean luc Crucke suivra de très près ce contrôle aérien du 3eme type © Baltha

Georges Gilkinet (Ecolo, mobilité au gouvernement fédéral) et Jean-Luc Crucke (MR, en charge des aéroports wallons à la Région) étaient ce mardi à Namur pour sceller, avec Sowaer (bras aérien de La Wallonie) et Skeyes (ex-Belfocontrol), l’accord-cadre qui lance ce nouveau contrôle numérique aérien.

Sur le Parc Ecolys…

Ce programme est la concrétisation de nombreuses années de négociation. Il permettra d’abord de… faire des économies en ne construisant pas une nouvelle tour de contrôle à Charleroi (l’actuelle date des années cinquante !) dont le coût estimé, en première analyse, était de l’ordre de 15 M€.

Le patron de Skeyes à Namur pour la signature du nouvel accord cadre avec Sowaer © Baltha

Le projet à Namur, dans un bâtiment (à ériger) sur le Parc Ecolys, zone économique que gère le Bureau Économique de la Province de Namur, sera déployé sur trois étages (1.200 m²) dont deux niveaux seront occupés par les équipes opérationnelles de Skeyes, soit une soixantaine de personnes (en rotation).

Le dernier niveau sera occupé par Sowaer.

Mieux que l’œil nu !

L’investissement en infrastructure sera de quelque 9 M€. Les équipements de guidage et de contrôle (à Namur mais aussi sur les deux aéroports) seront supportés par Skeyes, ce marché d’acquisition étant sur le point d’être lancé.

Il s’agit essentiellement de caméras ultra-modernes permettant la gestion à distance de l’approche mais également des mouvements d’avion sur les deux tarmacs.

Ses technologies, en terme de sécurité et donc de guidage des aéronefs, sont, dit-on, beaucoup plus performantes que la vision classique à l’œil nu !

Primeur wallonne

Le n 1 de Sowaer heureux de ce nouveau partenariat © Baltha

Dans un premier temps, la nouvelle infrastructure namuroise servira de tour de contrôle de contingence quand les deux tours physiques de Liège et de Charleroi, pour diverses raisons, ne sont pas disponibles.

A terme, toutes les opérations seront exclusivement du ressort des tours de contrôle numériques de Namur.

A ce stade, Skeyes n’a pas été approché par la partie nord du pays pour concrétiser une opération de contrôle numérique du même type en faveur des aéroports régionaux flamands…



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY