Mutinerie à bord… sans quitter sa cabine !

« Pas de moulins à vent, pas de sabots, ce n’était pas la Hollande que je connais! » Des passagers d’une croisière, qui s’attendaient à un voyage vers des « joyaux non découverts », ont décidé de se mutiner… en restant cloîtré dans leurs cabines. Motif de cette révolte : ils sont très déçus de leur voyage. Et c’est vrai qu’il y a de quoi se rebeller !

Résultat de recherche d'images pour "balmoral fred olsen"Les passagers du navire de croisière Balmoral (photo ci-contre) , de la compagnie Fred. Olsen Cruise Lines, ont décidé de monter une mutinerie contre l’équipage et le capitaine en raison des terribles conditions de leur voyage, refusant d’obéir aux ordres et de quitter leurs cabines, raconte le Daily Mail.

Motif de leur courroux : le trajet du voyage et la réalité sur place. Les touristes se sont vus promettre des « joyaux non découverts » mais ont finalement été emmenés, par exemple, à Great Yarmouth, port industriel britannique, alors même que de nombreux passagers avaient embarqué de là pour effectuer cette croisière.

« Pas de moulins à vent, pas de sabots, ce n’était pas la Hollande que je connais ! »

Résultat de recherche d'images pour "port dunkerque migrants"Une autre escale s’est faite dans le port français de Dunkerque (photo ci-contre), avec une vue imprenable sur un camp de migrants clandestins situé juste à côté.

Le port industriel d’Amsterdam, IJmuiden, situé juste à côté d’une immense aciérie, était encore au programme de ces fameux « joyaux non découverts » proposés… ce qui a, on le comprend, fini d’exaspérer les touristes…

La seule ville intéressante visitée par les touristes, Anvers, n’a pas non plus impressionné les voyageurs. « Pas de moulins à vent, pas de sabots, ce n’était pas la Hollande que je connais ! », a déclaré une passagère au Daily Mail.

Lequel précise que le coût de ce voyage était quand même de 1.400 £ (1.585 €) pour 11 nuits. Un représentant croisiériste Fred. Olsen Cruise Lines a regretté que certains n’aient pas aimé la croisière et a assuré qu’il avait quand même reçu des commentaires positifs.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY