MSC, premier investisseur privé
en France

MSC Croisières prévoit de doubler la capacité de sa flotter entre 2017 et 2020. Un développement sans égal qui fait de MSC le premier investisseur privé en France. Par ailleurs, la société a signé un contrat avec le Cirque du Soleil qui assurera des spectacles deux fois par semaine à bord des nouveaux navires.

MSC la « merveilleuse »

Deux prototypes de navires ont été commandés. Le premier, construit par STX à Saint-Nazaire et dénommé Meraviglia, abordera la méditerranée occidentale au début du mois de juin 2017 avec trois ports d’attache : Gênes, Marseille et Barcelone. Le géant aura une capacité de 5.700 passagers. Par ailleurs, des cabines Cluster ont été conçues pour les familles nombreuses puisqu’elles peuvent accueillir jusqu’à 10 personnes. De véritables villas sur mer avec deux ou trois cabines, que MSC justifie par sa clientèle de plus en plus familiale et intergénérationnelle. Les réservations sont disponibles depuis le 18 juillet. Le navire comptera 2.246 cabines.

Deux autres navires Seaside Class, avec une capacité de 2.070 cabines, ont aussi été commandés. Le premier ira aux abords de Miami et est conçu de façon à ce que les clients passent le plus clair de leur temps sur le pont et profitent au maximum de la mer et du climat.

Montée en gamme dans le divertissement

Après avoir développé son offre de services au client avec des salons de coiffure signés Jean-Louis David, MSC croisières monte en gamme dans le divertissement. Le Cirque du Soleil a été consulté dans la conception du lounge spécialement dédié au spectacle à bord du Meraviglia, puisqu’un accord a été conclu avec MSC pour que la troupe mondialement connue et habituée des plus grandes scènes s’y produise deux soirs par semaine.

Transport de marchandises

En plus de ses activités de croisières, MSC reste bien sûr un grand acteur du transport maritime. Au-delà du tourisme, c’est donc le MSC Sveva, l’un des plus grands porte-conteneurs au monde, qui a été baptisé le 20 juillet dernier au Havre. Il s’agit du plus gros navire inauguré en France depuis 40 ans, tandis que MSC est devenue le principal client du port normand. Le mastodonte sera exploité sur la ligne Asie-Europe et permettra d’acheminer les marchandises vers le Havre en 24 jours au départ du port chinois de Yantian, et en 28 jours au départ de Shanghai. Le Meraviglia sera également baptisé au Havre en juin 2017.

Une entreprise francophile

L’importance de ces financements en France engendrent une bonne activité économique. Si l’on s’en tient aux projets de MSC dans ses activités de croisières, on arrive à 7 milliards d’euros et 70 millions d’heures de travail…. et, donc, plus de 3.000 emplois à temps plein pendant 12 ans !

Côté croisières, c’est évidemment Marseille qui reste la plus concernée. La France est considérée comme un marché stratégique. La compagnie a déjà enregistré un taux de croissance de l’ordre de 30% ces dernières années (10% l’année dernière), lui permettant d’accueillir 165.000 passagers. Ses nouvelles ambitions risquent bien de conforter MSC comme un concurrent de plus en plus coriace pour Costa.

[Source : Cruise Ports & Destination ; Mer & Marine]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY