MSC et Costa se battent pour la bonne cause…

Les compagnies de croisières sont souvent décriées pour leur impact sur l’environnement. Cependant, celles-ci permettent à des milliers de vacanciers de profiter de beaux circuits sans avoir besoin de refaire sa valise tous les matins. Par ailleurs, elles s’engagent et se battent pour de bonnes causes.

MSC Croisières partenaire de l’Unicef

À ce jour, les vies de plus de 81 000 enfants et de leurs familles en Afrique ont bénéficié de fonds recueillis grâce aux contributions des croisiéristes de MSC Croisières. La compagnie aurait recueilli 8 millions d’euros pour l’UNICEF

Un partenariat qui date de 2009

MSC Croisières et l’UNICEF travaillent en partenariat depuis 2009 et ont ensemble créé en 2013 une initiative mondiale pour venir en aide aux enfants souffrant de malnutrition dans les pays en développement et les personnes touchées par les crises.

Entre 2013 et 2017, plus de 20.500 enfants ont été traités en Somalie, plus de 15 700 au Soudan du Sud, plus de 9.400 en Éthiopie et, plus récemment, plus de 35 000 au Malawi.

Un soutien particulier au Malawi

Jusqu’à la fin de l’année 2019, au Malawi en particulier, MSC Croisières est le seul partenaire commercial travaillant pour soutenir la zone, aidant l’UNICEF à atteindre 45% des enfants sévèrement malnutris dans les 28 districts.

Ce programme, avec le soutien de MSC Croisières, vise à soigner et à réhabiliter 45 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë avec 621 tonnes d’aliments thérapeutiques ainsi que du lait thérapeutique et d’autres produits nutritionnels.

Une journée éducative « UNICEF » sur chacune des croisières

Chaque semaine, MSC organise une journée dédiée à l’UNICEF avec des jeux amusants, un défilé d’enfants et la distribution à chaque jeune participant d’un dépliant pour leur apprendre la malnutrition dans le monde.

Ils reçoivent également un passeport UNICEF World Citizen qui estampillé après chaque activité éducative, ce qui en fait un ambassadeur pour les droits de l’enfant dans le monde entier. Bien entendu, au-delà des généreuses participations des croisiéristes, MSC participe directement afin d’aider l’UNICEF.

Costa Croisières lutte contre le gaspillage alimentaire

Tous les pays doivent s’engager à réduire de moitié le gaspillage alimentaire et à réduire la perte de nourriture d’ici 2030.

Costa participe dans la prévention du gaspillage alimentaire dans leurs cuisines et donne également des repas excédentaires à ceux qui en ont besoin.

Costa et la Fondation Alimentaire

Le projet conjoint de Costa Croisières et de la « Fondazione Banco Alimentare Onlus », organisme de bienfaisance de la banque alimentaire, vise à récupérer les excédents de nourriture produits sur les navires de croisière et à les réutiliser pour de bonnes causes. Cinq mois après le début du programme de dons alimentaires de Costa à Savone, 8.500 portions ont été fournies à des personnes dans le besoin, et maintenant Civitavecchia est également à bord.

La nourriture préparée mais non servie dans les restaurants de Costa Diadema sera maintenant collectée pour être distribuée à une organisation locale qui aide les jeunes défavorisés. En février 2017, Costa Croisières s’est associée à « Winnow » pour s’attaquer au gaspillage alimentaire évitable en fournissant aux chefs et à leur personnel des données exploitables pour une exploitation plus efficace.

« Winnow » joue un rôle crucial dans la cartographie et la révision des processus à bord, ainsi que dans l’évolution et le développement du système de service alimentaire de Costa.

Un partenariat signé à Marseille

(D.R.)

Costa Croisières a signé le 19 mai dernier un accord avec la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône. L’évènement se déroulait à bord de son navire Costa Fascinosa accosté dans le port de Marseille.

Ce partenariat formalisera le don régulier de denrées alimentaires en surplus à des associations caritatives. La cité phocéenne est donc la troisième ville dans laquelle Costa Croisières met en place un tel programme (après Savone et Civitavecchia). La première livraison de repas a été effectuée dans la foulée, directement sur le quai.

Il fallait en parler !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY