Mondiaux d’athlétisme au Qatar… on en a rien à foot !

Les fans de foot (et pas qu’eux) doivent être refroidis à la vision du championnat du monde d’athlétisme au Qatar qui s’est achevé ce dimanche… Jamais auparavant un tel évènement d’athlétisme n’avait été aussi lamentable que cette édition tant sur le plan de l’organisation que de l’écologie qui est complètement ignorée… De quoi se poser des questions pour la prochaine coupe du monde de foot…

Les championnats sont un véritable tremplin pour le tourisme

Les divers championnats et en particulier ceux de l’athlétisme attirent de nombreux fans. A peine 11.300 personnes ont acheté des billets pour assister à la final du 100 mètres masculin ; l’épreuve reine en athlétisme. A Londres il y a deux ans, 705.000 fans avaient assisté aux championnats.

Les championnats d’athlétisme à Doha n’ont aucun succès avec une faible fréquentation et une atmosphère déplorable au stade international de Khalifa, avec des pans de sièges vides servant de toile de fond à chaque événement.

Les sportifs n’ont pas supporté la chaleur et l’humidité

La chaleur accablante et le fort taux d’humidité ont mené la vie dure aux sportifs. Lors de l’épreuve féminine du marathon, seules 40 des 68 coureuses ont réussi à atteindre la ligne d’arrivée. La Kényane Ruth Chepngetich a remporté la course de 42 kilomètres en 2 heures 32 minutes et 43 secondes … aucune médaillée d’or à un championnat du monde d’athlétisme n’avait réalisé un temps aussi mauvais.

Lors des autres épreuves de course longue distance qui se sont déroulées, les performances des vainqueurs étaient également inférieures aux pires résultats obtenus pour une médaille d’or dans la compétition.

Les 38.000 sièges vides en disent long …

Lorsque les lumières se sont éteintes avant la finale du 100 m, les organisateurs ont infligé un spectacle de son-et-lumière pitoyable destiné à impressionner le public par l’importance de la course.

Il aurait été préférable de donner à ces femmes extraordinaires une salle comble pour les encourager et leur accorder l’honneur de qu’elles méritaient. La façon de vendre l’athlétisme à une nouvelle génération ne doit pas être résumée par une mise en scène de la dernière tournée mondiale de Rihanna. Pour le 100 m homme, le stage était à moitié vide !

Le stade est une folie écologique

Le stade international de Khalifa, qui sera l’un des sites de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 est refroidi artificiellement à 26 degrés (photo de Une). Le stade n’a pas de toit et l’air froid est soufflé dans le ciel du désert. C’est comme si, en plein hiver glacial, vous mettez le chauffage à fond avec toutes les fenêtres grandes-ouvertes !

Les agences ne devraient pas recevoir beaucoup de fans pour aller au Qatar. Ils se souviendront sûrement que l’instance dirigeante du football, la FIFA a sûrement attribué cet évènement exceptionnel au Qatar pour des raisons financières. Décevant !

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY