MisterFly : Un partenaire devenu incontournable

Le titre se veut challenging car la réalité du marché est la seule qui compte. Pour ses débuts , en 2018, MisterFly a réalisé  25.000 passagers. Sur 2019, ce nombre record est déjà atteint en à peine 5 mois d’activité.

Pas étonnant car 60% des agences de voyages belges collaborent déjà avec MisterFly.
Un partenariat avec MisterFly est simple et, à part une classique domiciliation, aucun target minimal de ventes n’est imposé.

L’agence décide son propre commissionnement et la technologie MisterFly fait le reste.

Le reste est un faible mot,car en fait dès que le client a acheté son produit vols ou vols+hôtels ou hôtels ou voiture, il recevra via son agence, dûment personnalisé au nom de celle ci, un lien vers le site Mobitrip.

Le client voyageur aura alors  à sa disposition un service complet d’infos et d’aides. Online check in, gate de départ, shopping… bref tout ce qu’un voyageur a  besoin pour un trip sans soucis.

Cette même technologie poursuit son évolution et les services s ‘ajoutent.

À partir de juillet prochain les transferts aéroports /hôtels seront également proposés.

Saviez vous que toutes les offres packages MisterFly sont centralisées, produites et négociées à Barcelone, par une équipe de 60 personnes ? 

Pour les agences  la méthode de facturation ou plutôt modalité de paiement de MisterFly est simple: sa domiciliation ne sera activée que 7 jours après le check in du client. 

A noter également que, pour les dossiers réservés en mode vols+hotels , MisterFly endosse la responsabilité en tant qu’organisateur.

Et enfin, nous avons fait , tel un client lambda,quelques comparatifs prix  des produits MisterFly avec d’autres disponibles sur le marché .

Je laisse le soin, aux professionnels, de faire de meme, dans l’intéret de leurs clients. En attendant MisterFly va déménager dans de magnifiques bureaux à partir du 1er juin prochain. Toujours dans le centre de Bruxelles. 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY