Mieux vaut tard que jamais!

Une compagnie aérienne américaine, fondée en 1989, vient d’inaugurer son premier appareil. Le patron de la compagnie annonce fièrement : « Le lancement de Baltia Airlines a été un processus long et fastidieux ». On veut bien l’imaginer, mais attendre 27 ans avant d’avoir son premier avion est bien étrange… on vous en dit plus …

Baltia Airlines est une compagnie aérienne américaine

Baltia Airlines a été créée en Août 1989 par Igor Dmitrowsky à New York City dans le but d’exploiter des vols de New York vers la Russie. En 1991, la compagnie a été autorisée à opérer à partir de New York vers Leningrad et Riga. Mais la compagnie n’a pu se payer un avion…

En 1996, pas encore assez de capital pour voler

En 1996, Baltia avait l’autorisation d’exploiter des vols de New York vers St Pétersbourg, mais on n’a rien vu venir. En 1998, Baltia met la main sur un vieux Boeing 747-200 de Cathay Pacific.

Cependant la compagnie aérienne n’a pas eu suffisamment de capital pour commencer à voler. En 2007, Baltia a reçu des capitaux et une nouvelle fois déposé une autorisation pour aller de New York à Saint – Pétersbourg sans succès.

Une succession de tentatives mais toujours avortée

En Juillet 2009, la compagnie rachète encore un vieux un Boeing 747-200 d’occasion auprès de Pakistan Airlines mais…sans moteurs. En 2011, elle rachète un Boeing 747-200 auprès d’une compagnie américaine et le peint aux couleurs de Baltia. On commence à y croire…

En Octobre 2015, Baltia a de nouveau demandé au ministère des Transports US un permis d’exploitation. En Mars 2016, Baltia a annoncé qu’elle avait décidé de ne pas utiliser le Boeing 747-200, mais décide de la location d’un nouvel appareil…

Tout dernièrement la compagnie aérienne a déplacé ses affaires vers le Michigan. Cet état semble moins exigeant pour accorder un permis. La compagnie était en pourparlers avec divers investisseurs pour augmenter le capital et finalement accélérer le processus de certification.

Cette affaire n’est pas une blague … mais cela pourrait le devenir.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY