Michelin sort un guide sur Bangkok

Michelin Travel Partner et l’Office national du tourisme de Thaïlande viennent d’annoncer qu’ils ont uni leurs forces pour réaliser le premier guide Michelin d’hôtels et de restaurants haut de gamme à Bangkok. L’édition spéciale Bangkok sortira fin 2017 et vise à aligner la gastronomie locale sur les standards internationaux. L’économie thaïlandaise espère également en tirer profit à long terme. Outre cette collaboration avec Michelin, l’Office national du tourisme de Thaïlande annonce encore un autre partenariat, plus tard cette année, avec un autre guide culinaire, le Gault&Millau.

Selon Lionel Dantiacq, Directeur Général du Groupe Michelin pour l’Asie de l’Est et l’Australie, cette coopération stratégique est une parfaite illustration de leur dévouement et de leur sympathie pour la Thaïlande. Michelin est actif dans ce pays oriental depuis 25 ans et y emploie quelque 7 000 habitants.

Thai-Food-Center-Thai-Style-Food_0036PSP« Bangkok est l’une des plus grandes capitales culinaires du monde », affirme M. Dantiacq. « La ville propose différentes excellentes cuisines de différents pays et offre une grande diversité d’expériences culinaires : dîners chics, restaurants tendance, sans oublier les nombreux étals de street food. Nous avons hâte d’y dénicher les meilleures adresses et de donner ainsi notre ‘bénédiction’ renommée et notre marque de crédibilité à Bangkok – ce qui contribuera certainement à la promotion de sa cuisine dans le reste du monde. »

Boost pour l’économie thaïlandaise

Le guide Michelin de Bangkok sera le deuxième en Asie du Sud-Est, après la publication d’un guide de restaurants et d’hôtels haut de gamme à Singapour. Pour l’ensemble de l’Asie, Bangkok sera le sixième guide, après le Japon, la Chine, la Corée, Singapour et Hong Kong. La coopération entre Michelin et Bangkok contribuera entre autres à développer l’image de marque gastronomique de la ville.

ingredientsL’Office national du tourisme de Thaïlande (TAT) est également ravi de cette coopération. « Le guide Michelin est une bible influente de la gastronomie, avec de nombreux lecteurs dans le monde entier », explique Yuthasak Supasom, Gouverneur du TAT. « Dès lors, nous sommes confiants que cette collaboration boostera notre industrie touristique : nous espérons attirer un public de touristes orientés vers les plaisirs culinaires et nous sommes convaincus qu’une plus grande partie de leur budget sera donc consacré à l’alimentation. Ça nous permettra de donner un coup de pouce aux restaurants locaux. Finalement, c’est toute l’économie de notre pays qui y gagnera. Enfin, la coopération avec les guides Michelin peut également inciter les restaurants à mettre la barre plus haut. »

Une deuxième coopération avec le Gault&Millau
2017 est un grand cru pour la scène culinaire de la Thaïlande, car l’Office national du tourisme annonce également une collaboration avec Gault&Millau. La Thaïlande veut ainsi affirmer que, malgré les informations négatives et erronées concernant le bannissement du street food, Bangkok reste la capitale culinaire de l’Asie.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY