Marketing: la moisson du week-end

Rien de tel qu’un beau week-end d’été passé à l’ombre pour surfer sur des pages qu’on ne visiterait généralement pas, sans rien chercher de particulier, comme on « chine » sur un marché aux puces. Voici quelques-unes de ces petites choses glanées samedi et dimanche, qui ne manquent pas d’intérêt :

Comment gaspiller la moitié de son budget : Neckermann Reizen a souscrit une campagne de pub sur Internet pour booster ses ventes en last minute, qui démarrent à 399 euros. L’argumentaire apparaît successivement en français et en néerlandais, comme il se doit dans un pays où l’on pratique (au moins) deux langues. Las !

En cliquant sur la bannière qui apparaît dans la partie droite de l’écran, le pauvre internaute ne peut être redirigé que vers la version en néerlandais. Pire : celle-ci ne dispose même pas d’un bouton pour accéder à la version française. Au fait, en existe-t-il une ?

Il y a des jours où on se demande franchement s’ils ne le font pas exprès…

Moins de 1 % des vidéos sur YouTube atteignent les 100.000 vues… et 91 % des vidéos ont été regardées moins de 1.000 fois. De quoi réfléchir à une « carrière » de « YouTubeur » prévient l’INA, l’Institut National de l’Audiovisuel, sur son site « La Revue des Médias », qui les analyse tous. Et dire qu’on présente la vidéo comme indispensable sur les sites web…

Le Luxe en Chine pourrait connaître une croissance de 20% en 2019. Dans le monde, le marché des biens personnels de Luxe aurait enregistré une croissance de +6% (à taux constant) en 2018, soit plus de 260 milliards d’euros de revenus. Pour l’année 2019, les prévisions internationales s’établissent entre 271 et 276 milliards avec une croissance estimée allant de +4 à +6%.

En même temps, comme dirait l’autre, les consommateurs chinois n’ont jamais été aussi nombreux à acheter des produits de luxe. La croissance attendue par les experts pourrait ainsi atteindre de +18 à +20% d’ici la fin de l’année.

Une tendance à mettre en étroite corrélation avec la montée en puissance d’une Génération Z chinoise informée, influente, prescriptrice, à fort pouvoir d’achat et comptant dans ses rangs des profils inédits dits « fresh to the market ». Retenez bien l’expression, elle vous permettra de briller en société.

Et dire qu’il y en a qui s’obstinent à vendre bon marché en Belgique ou en France, et notamment des voyages…

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY