Manifestez… sans quitter votre canapé!

Une start up française vient de lancer une plateforme en ligne au concept détonnant. Intitulée « Wistand », elle permet à des personnes de payer des «messagers» pour manifester à leur place. Karl Marx et Lénine doivent se retourner dans leurs tombes.

Le principe est pourtant louable. « C’est une plateforme qui permet à des gens loin des manifestations, empêchées pour des raisons médicales ou professionnelles, de se faire représenter par un autoentrepreneur », précise Grégoire Laugier, le cofondateur du projet au journal Le Parisien.

Le fonctionnement de « Wistand » est calqué sur celui des plateformes de mise en relation de services style Uber. « Sur cette plateforme, on peut « commander » un autoentrepreneur pour une manifestation précise, pour une durée définie, et lui faire porter le t-shirt de son choix avec un message personnalisé », résume-t-il. Elle est pas belle la vie sans les lacrymogènes !!!

15 € brut de l’heure pour manifester !

Sur « Wistand », on peut trouver une petite liste de manifestations à titre d’exemples. On a notamment un appel à la grève nationale des fonctionnaires (9 mai), une marche pour l’océan (8 juin), ou encore une marche contre Monsanto et Bayer (18 mai).

« On veille à ce qu’il n’y ait pas d’appel à la haine, pas de propos qui puisse choquer, et que la manifestation soit déclarée en préfecture », rappelle Grégoire Laugier. En cas de « problèmes » avec les forces de l’ordre, Wistand propose automatiquement une assistance juridique…

Pour l’instant, la plateforme n’a qu’une cinquantaine d’inscrits en tant que «messagers», « dont une vingtaine de journalistes qui ont voulu voir de quoi il s’agit», avoue Grégoire Laugier. Heureusement qu’on est là… Ils sont où les blogueurs et autres influenceurs que pareille mesure ne semble pas interpeler ? Manque de recul… ou d’éducation ?

Une appli pour aider les personnes dans le besoin… qu’il dit !

Mais pour le start’uper, cette plateforme vise surtout à corriger une « inégalité dans le droit de manifester. Les centres de contestation sont surtout dans les mégalopoles. Les gens en province ou à mobilité réduite et ceux qui appartiennent à des professions réglementées ne peuvent pas participer ».

Ainsi, un policier ou un gendarme (français), dont leurs fonctions leurs interdisent de manifester, pourront le faire quand même… Il y a plein de questions de bon sens (et surtout juridiques sur la responsabilité) qui se posent quand même.. Non ? Et d’enfoncer le clou, car il fait aussi dans le « social » Grégoire. Il assure également s’être rapproché d’associations aidant des personnes dans le besoin pour leur proposer de devenir « messagers ».

Même dans la misère, il y a toujours de quoi se faire quelques sous pour ces petits génies sans conscience qui ont un caisse enregistreuse à la place du cœur… On se croirait revenu au temps de l’ancien régime on l’on envoyait ses domestiques faire la guerre à notre place… Ecoeurant !


En pratique, comment ça marche ?

Un exemple : vous voulez participer à la manifestation des fonctionnaires le 9 mai, mais vous n’êtes pas disponible, pas grave, voici comment faire. Pour louer les services d’un « messager » qui portera votre courroux (coucou… je ne peux pas m’en empêcher), c’est-à-dire un manifestant, la commande se fait en ligne, pour 15 € de l’heure. Sur cette somme, Wistand perçoit 20 % de commission. Le reste est viré au « messager » – déclaré comme auto-entrepreneur – une fois la manifestation terminée, soit au final environ 11,40 € de l’heure.

Les manifestations présentées sont proposées par des « ambassadeurs », des organisateurs défendant leur cause censées être contrôlées par Wistand… au doigt mouillé ?

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY