Malte veut sauver son MICE

L’archipel maltais est depuis longtemps une destination de prédilection pour le MICE. La destination est « reconnue pour générer une dépense plus élevée que la moyenne des touristes internationaux » affirme la Malta Tourism Authority. Mieux encore, il génère un « trafic touristique important hors saison ». Fort de ce constat, Malte annonce un programme de soutien financier pour toute organisation d’événements planifiés sur l’île en 2021 et 2022. Et pour les autres touristes qui y viennent seulement en vacances, ils valent combien ?

Ainsi, la Malta Tourism Authority annonce que « les événements MICE prouvant qu’un minimum de 800 € par participant est dépensé dans les îles maltaises » auront droit à une contribution de 150 € par participant venant de l’étranger de la part le gouvernement maltais.

Pour les événements ne « prouvant qu’un minimum de 600 € par participant est dépensé dans les îles maltaises », les touristes auront droit à une contribution s’élevant à 75 € par participant venant de l’étranger.

Les vols internationaux exclus

La Malta Tourism Authority a précisé que « les dépenses liées à l’événement peuvent inclure les coûts liés à l’hébergement à l’hôtel, au transport sur place, aux repas, aux excursions, aux activités de team-building, à la production d’événements et à la logistique. Les vols internationaux ou autres moyens de transport à destination et en provenance de Malte ne sont pas pris en compte dans le calcul des dépenses par participant ».

Les demandes d’indemnisation seront générées par l’entreprise, l’Organisateur Professionnel de Conventions (PCO), les réceptions agréés (DMC), les hôtels et les entreprises audiovisuelles ayant pour activité principale le MICE auprès de Malta Tourism Authority en cliquant ici. L’office du tourisme devra valider chaque participation.

L’idée est bonne sur le principe, mais dans en pratique, ça ressemble furieusement à une usine à gaz… Non ? Et pour les touristes de base que nous sommes et qui viennent simplement pour profiter d’une destination exceptionnelle, on vaut comment bien d’euros ?

(Avec L’Echo Touristique)

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY