Malaysia Airlines : nouveau patron, nouvelle stratégie

0
8

La compagnie aérienne voit arriver un troisième PDG en trois ans. Christoph Mueller y était de mai 2015 à juin 2016. Son adjoint Pter Bellew avait pris la relève et a quitté le navire en octobre 2017. Ils avaient eu le temps de rendre la compagnie plus efficace. C’est désormais, un vétéran de Malaysia Airlines, le capitaine Izham Ismail qui est le nouveau PDG. Il semble avoir de nouvelles idées …

Malaysia Airlines voulait vendre ses Airbus A380 ou les louer

Initialement, Malaysia Airlines espérait vendre ses A380, mais en raison du manque d’intérêt du marché, la compagnie avait l’intention de les louer au travers d’une filiale. Les dirigeants précédents estimaient pouvoir louer ces appareils à d’autres compagnies aériennes et éventuellement les utiliser pour effectuer des charters vers la Mecque.

Désormais, la compagnie malaisienne veut les faire voler sur Londres

Actuellement, elle utilise des appareils très économes pour desservir la capitale anglaise. La compagnie disposera d’ailleurs de six nouveaux A350 dès l’année prochaine. Il y aura peut-être de la surcapacité dans le cas où la compagnie remettra ses A380 sur la ligne.

Ce sera utile qu’en haute saison. Par ailleurs, elle va devoir réaménager ses sièges de classe affaire. Si les A330 et les A350 sont équipés de sièges en quinconce entièrement plats, les A380 sont équipés de sièges désormais anciens dans une configuration 2-2-2. Les passagers risquent de voir la différence en matière de confort.

L’Airbus A380 peut sûrement être utile sur d’autres axes

On peut s’attendre à ce que l’A380 vole vers Tokyo, Séoul, Sydney et Melbourne. Il était prévu que ces routes soient desservies avec l’A350. On attend des éclaircissements de la compagnie mais même les représentants commerciaux n’ont aucune information sur le sujet.

Un manque de vision inquiétant ?

La compagnie aérienne indiquait depuis longtemps qu’elle envisageait de faire voler l’A350 à Londres parce que cet appareil était parfait en capacité et en coûts.

Maintenant le nouveau PDG commence à faire marche arrière. La capacité de l’A380 est plus importante et son coût d’exploitation plus onéreux. Il ne sera pas simple de rentabiliser le principal axe européen de Malaysia Airlines. Il va y avoir de la promotion dans l’air …

Les avantages et les inconvénients d’avoir un vétéran de la compagnie comme PDG

Les deux précédents patrons de Malaysia Airlines étaient des étrangers qui avaient été embauchés pour redresser la compagnie aérienne et prendre des décisions difficiles. C’est ce qu’ils ont pu faire sans états d’âme.

Ce sera plus difficile pour un homme du sérail. La compagnie aérienne a connu dans le passé de nombreux problèmes de corruption et de gestion. Ces vieux démons peuvent revenir au galop. Sur le plan positif, il aura à coups sûr l’adhésion rapide des employés.

Un nouveau challenge à relever pour Malaysia Airlines dans un contexte sérieusement compétitif !

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY