©Qatar Airways

Qatar subit toujours l’embargo de ses voisins du Golfe. Il semble cependant que la compagnie aérienne poursuit son expansion à marche forcée. On reste dubitatif par le nombre important d’ouvertures d’escales ou d’augmentation des capacités.

Qatar Airways veut continuer à dominer

Dès cet automne, Qatar Airways va déployer un Airbus A330 à destination des Seychelles. La compagnie va également ajouter un vol quotidien vers Helsinki, Prague et Varsovie. Mais quand on regarde plus près la compagnie de l’Emirat du Qatar a ouvert bien plus de lignes

Huit nouveaux marchés en 2017 et 2018

La compagnie aérienne avait annoncé Canberra, la cinquième destination de la compagnie aérienne en Australie. La compagnie a ouvert Dublin.

Elle a ajouté Las Vegas, sa onzième destination aux États-Unis. La compagnie a prévu Rio de Janeiro, Santiago du Chili.

Elle s’incruste en Asie du sud-est en desservant Medan qui sera la troisième destination de la compagnie aérienne en Indonésie, mais également Chiang Mai. La compagnie aérienne a même annoncé des vols vers Penang en Malaise.

Pour certaines destinations, il s’agit d’augmenter les capacités

Elle augmente la capacité vers les Seychelles de 130%. Puis à la mi-décembre, Qatar Airways doublera la fréquence des vols vers Helsinki, Prague et Varsovie, avec une deuxième rotation quotidienne pour chacune de ces destinations.

Les nouvelles fréquences seront exploitées avec des Airbus A320 bi-classes de 132 sièges, dont 12 en Affaires et 120 en Économie. Elles viendront compléter les vols quotidiens existants effectués en Boeing 787-8 vers Helsinki, en Airbus A320 vers Prague et en Boeing 787-8 vers Varsovie.

L’Europe reste stratégique pour Qatar Airways

Akbar Al Baker, le directeur général du groupe Qatar Airways a annoncé son souhait d’être plus présent en Europe. On peut comprendre que la compagnie recherche à remplir ses vols au départ de Doha.

Ceux-ci avaient été fragilisés par le boycott notamment de l’Arabie Saoudite et de Dubaï. Membre de l’alliance Oneworld, la compagnie dessert aujourd’hui plus de 150 destinations dans le monde.

Contrairement à Emirates, Qatar Airways ne semble pas communiquer les informations financières. Le transport aérien est un axe stratégique pour le petit émirat. Au fil des informations, on évoque une possible coopération entre Emirates et Etihad. Les deux compagnies dont surtout Etihad ont souffert sur le plan économique. Il s’agit peut-être d’une manœuvre visant à réduire la puissance de Qatar Airways. A suivre !

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY