Lufthansa veut un Brexit dur !

Avec le Brexit de nouveaux accords bilatéraux vont devoir être négociés entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne dans les deux années à venir. Le patron de Lufthansa souhaite que le Brexit s’applique fermement pour le transport aérien.

Les liaisons intra européennes doivent être protégées

Les transporteurs britanniques volent aujourd’hui sans problème de n’importe quel pays européen vers un autre. L’Union Européenne avait inscrit ce droit dans les principes fondateurs.

Dans deux ans, les compagnies aériennes britanniques ne pourraient donc plus proposées de liaisons entre Bruxelles et Rome ou entre Paris et Nice par exemple.

10653909-17546759Pour Lufthansa « Brexit is Brexit »

Carsten Spohr espère que la France et l’Allemagne adopteront une ligne dure dans les négociations à venir suite au Brexit voulu par une majorité de britanniques. La crainte est de voir certains secteurs avantagés plus que d’autres.

Les compagnies britanniques recherchent des solutions

EasyJet et British Airways notamment, recherchent des solutions pour continuer à profiter du marché européen. EasyJet a indiqué vouloir obtenir une licence dans un des pays européens.

ryanair-plane1Elle pourrait en effet créer une filiale de droit irlandais par exemple pour obtenir son certificat européen.

C’est surtout Ryanair qui pourrait avoir des difficultés

L’Irlande fait partie de l’Union Européenne. Ryanair, pourrait être la principale compagnie aérienne à subir des difficultés pour ses nombreux vols domestiques sur le sol anglais. Il risque donc d’y avoir une période de transition délicate.

A suivre.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY