Lufthansa cherche à expliquer sa baisse de bénéfices

Toutes les causes sont données pour expliquer un bénéfice en baisse. Il est rare qu’une entreprise donne les bonnes raisons de ses moins bons résultats ! C’est le cas avec Lufthansa !

Un premier semestre 2019 moins bon qu’en 2018

Le groupe allemand souligne avoir augmenté ses ventes de 4%. Mais dans le même temps, le bénéfice est passé à seulement 754 M€ au deuxième semestre 2019 alors qu’il était d’1 Md€ à la même période de l’année précédente.

De nombreux groupes seraient tout de même heureux d’obtenir un tel bénéfice ! Mais que se passe-t-il ?

Parmi les explications très communes … le carburant !

La compagnie explique : « Les coûts de carburant à eux seuls étaient supérieurs de 255 millions d’euros au deuxième trimestre 2019 par rapport à l’année précédente ». Pourtant, on croyait que les grandes compagnies aériennes négociaient leur carburant très à l’avance !

Le groupe allemand évoque surtout la concurrence…

Lufthansa souligne également des coûts de technologie plus élevés et une concurrence sur les prix sur les liaisons court-courriers. « Notre résultat est influencé par une concurrence féroce en Europe, caractérisée par une forte capacité excédentaire », a déclaré Ulrik Svensson, directeur financier de Lufthansa. « Nous réagissons en réduisant davantage les coûts et en augmentant la flexibilité. »

Il y a ensuite les ennuis avec Eurowings

Le groupe Lufthansa espère que le plan de redressement annoncé récemment pour Eurowings fera également de la filiale une compagnie aérienne rentable et durable.

Face à Ryanair sur les courts et moyens courriers … qui fait vraiment le poids ?

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY