Lufthansa baisse le salaire de ses dirigeants

Les 9 milliards d’euros d’aide publique ne suffiront pas à mettre de l’ordre dans les comptes de Lufthansa toujours pénalisés par les effets dévastateurs du coronavirus. Hier, le conseil d’administration de la société a approuvé un nouvel ensemble de mesures qui prévoit des réductions de personnel, des réductions de salaires chez les dirigeants, la fermeture définitive de Germanwings et la réduction de la flotte d’une centaine d’avions.

L’entreprise, dans le plus pur style allemand, a ainsi décidé de rembourser ses dettes dans les plus brefs délais afin de réduire le coût des intérêts. « Cela implique davantage de mesures de maîtrise des coûts » indique Dr. Detlef Kayser, nommé par le conseil d’administration de Lufthansa pour, avant décembre 2023, remettre les comptes à l’équilibre.

Et d’expliquer les étapes à franchir : réduire le nombre de membre au conseil d’administration. Remboursez les dettes fournisseurs dès que possible.

Réduisez les salaires des dirigeants de 20 %. Séparez Lufthansa en tant que compagnie aérienne distincte du groupe Lufthansa. Et réduire la flotte, avec diverses mesures. Premièrement, la suspension des vols de onze A320, 6 A380 et cinq Boeing 747 après la fin de la crise sanitaire de coronavirus.

L’entreprise, en termes de collaborateurs, indique qu’il lui reste désormais 22.000 employés, et qu’elle préfère négocier différents types de solutions avec les syndicats pour ne pas appliquer de licenciements secs.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY