Lufthansa améliore ses sièges pour faire des économies…

Le groupe allemand va mettre en place de nouveaux sièges, supposés améliorer votre confort. Mais derrière cette annonce, il faut y voir d’autres raisons pour lesquelles Lufthansa va changer les sièges sur les Airbus A320

Des sièges standardisés pour 3 compagnies…

Le groupe Lufthansa a annoncé la création d’un nouveau siège pour tous les avions de la famille Airbus A320 de Lufthansa, SWISS et Austrian Airlines. On ne parle pas de Brussels Airlines. Ces sièges seront standards et présents sur les axes de courts et moyen-courriers.

Le fabricant est italien

Les nouveaux sièges seront livrés à partir de 2019. Ils sont fabriqués par le fournisseur italien, Geven. Chaque siège sera doté d’un dossier profilé et de coussins de fond en mousse pour une expérience de voyage plus confortable.

Les sièges redessinés présentent une plus grande inclinaison du dossier (20°) alors qu’aujourd’hui, ils s’inclinent à 20°. Mais en même temps on peut lire que l’inclinaison du siège ne sera pas réglable.

Les sièges en classe affaire pourront être inclinés

Les sièges en classe affaires auront la possibilité de s’incliner à un angle d’inclinaison à 26 degrés.

Paul Estoppey, directeur du groupe de produits Lufthansa Group, a déclaré: « Geven jouit d’une excellente réputation dans le secteur, ce que nous pouvons pleinement confirmer. La coopération a été excellente dès le premier jour et nous, en tant que groupe Lufthansa, avons toujours bénéficié de la grande expertise et du soutien créatif de Geven pour le développement futur du siège »

Des sièges qui font faire des économies…

Les avantages du siège vont bien au-delà du confort des passagers. Les nouveaux sièges réduisent également le poids total de l’avion et permettent une routine d’entretien plus uniforme, réduisant les coûts. Ce sont de sérieuses économies.

Par ailleurs, en ayant des sièges homogènes, un avion d’une des trois compagnies du groupe pourra aisément être transféré. La facilité de transfert permettra au Groupe de répondre plus facilement aux besoins de changement de capacité des compagnies aériennes et des hubs. Cela permettra également une certaine flexibilité si des développements spécifiques surviennent sans trop de préavis.

Il vous reste à faire des tests à partir de l’année prochaine !

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY