Lorsque le terroir raconte l’histoire

Les Ardennes luxembourgeoises sont particulièrement riches en vestiges historiques qui rappellent de près les événements qui ont marqué la Bataille des Ardennes de décembre 1944 à janvier 1945.

Bien plus que cela, la région abrite l’exposition de photographies « The Family of Man », un prestigieux hommage à l’humanité conçu en pleine guerre froide par Edward Steichen et reconnue aujourd’hui par l’UNESCO en tant que Mémoire du Monde. Plusieurs séjours forts en émotions vous sont proposés pour partir à la découverte de ce patrimoine exceptionnel.

Le premier jour vous fournira le contexte qui avait donné lieu à la bataille des Ardennes qui opposait les généraux allemand et américain, Gerd von Rundstedt et Georges S. Patton. Le château de Clervaux fut la proie de flammes lors des combats, en décembre 1944. Restauré, il est devenu le symbole de la reconstruction après la guerre. Son musée sur la bataille des Ardennes raconte les événements capitaux par l’évolution de la Seconde Guerre mondiale.

Edward Steichen, directeur photographique au MoMA (NY) avait lui-même désigné le château de Clervaux comme meilleur site pour accueillir son exposition « The Family of Man », riche de 503 photos réalisées par 273 artistes internationaux. Elle souligne que l’homme forme une grande famille indépendamment de ses origines.

La journée de visites se termine par la visite du musée national d’histoire militaire à Diekirch, qui reproduit dans des dioramas à l’échelle 1:1 des scènes de la Bataille des Ardennes. Ils reflètent des destins personnels de civils et de militaires allemands et américains vécus dans les environs de Diekirch. L’exposition propose des photos originales, des documents et objets de cette période, tous émouvants, et reproduit aussi des témoignages d’époque. Le musée fournit un message de réconciliation des peuples.

Le deuxième jour, vous plongera dans le quotidien de la population civile au cours de l’offensive des Ardennes. Musée et monument de la grève racontent le sort de Wiltz, reconnue comme Cité des Martyrs : la décision de l’enrôlement de force entraînait la grève générale au Luxembourg. C’est à Wiltz que débuta le 31 août 1942 le mouvement de résistance à l’oppresseur nazi, par l’appel à la grève générale qui s’étendit rapidement au pays tout entier. C’est avec beaucoup d’émotion que le sentier pédestre du Souvenir (2,8 km), au champ de bataille de Schumanns Eck, fait découvrir des creux d’obus et des trous de fusiliers (« foxholes ») où de nombreux soldats américains et allemandsont combattu et trouvé la mort.

Le sort des poursuivis de guerre et des victimes de la Shoah se découvre en suivant, avec autant d’émotion, le long d’un chemin de randonnée (11,8 km) entre Troisvierges et Clervaux, qui fait découvrir à Cinqfontaines, le lieu de rassemblement de 300 juifs déportés d’ici en 1943 vers les camps de concentration. Sur le même parcours, le randonneur découvre l’épave d’un avion de la « Royal Air Force » abattu par l’armée allemande. Le passeport touristique Luxembourg Card accorde l’entrée gratuite aux musées ainsi que la gratuité du transport public entre Clervaux, Troisvierges, Wiltz et Diekirch.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY