L’OMT très pessimiste… même pour 2021

Barque de pêcheur à Djerba en Tunisie © Hervé Ducruet

L’organisation internationale est en général très optimiste, voire un peu trop. Le dernier rapport fait frémir. Sans le soutien massif de l’état, de nombreuses entreprises risquent de disparaître. Certains pays sont moins généreux. Le tableau sera sûrement différent au sortir de cette pandémie.

Pas de reprise avant l’été 2021

Le groupe d’experts de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) met à jour ses prévisions et se montre plus pessimiste par rapport à l’éventuelle réactivation du tourisme international.

La grande majorité des membres de ce comité s’attendent à ce que la reprise soit une réalité en 2021, mais pas avant le troisième trimestre (coïncidant avec la saison estivale dans l’hémisphère nord).

Certains ne voient pas de vrai rebond avant 2022

Cependant, environ 20% des experts suggèrent que le rebond n’arrivera pas avant 2022. Les restrictions de voyage sont considérées comme le principal obstacle à la reprise du tourisme mondial.

Le Covid19 sera lent à être éradiqué. Il va falloir regagner la confiance des consommateurs. L’absence d’une réponse coordonnée entre les pays pour garantir des protocoles harmonisés, ainsi que la détérioration de l’environnement économique, ont été d’autres aspects identifiés comme des obstacles importants à la reprise.

Il faudra environ 4 ans pour retrouver les niveaux de 2019

Selon les données recueillies par l’OMT, au cours des huit premiers mois de 2020, il y a eu une baisse de 70% des mouvements touristiques internationaux, ce qui représente 700 millions de voyages en moins. Les pertes économiques sont d’environ 700 milliards d’euros, multipliant par huit celle subie en 2009 lors de la crise économique et financière mondiale. Il faudra sûrement deux à quatre ans pour récupérer les niveaux touristiques de 2019 .

Conséquences sociales et économiques « dramatiques »

« Ce déclin sans précédent a des conséquences sociales et économiques dramatiques, mettant en danger des millions d’emplois et d’entreprises », prévient le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

Une baisse d’au moins 70% en 2020

La demande de voyages reste largement étouffée par l’incertitude persistante sur la pandémie et un manque de confiance. Selon les dernières tendances, l’OMT prévoit une baisse mondiale de près de 70% pour le monde 2020.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY