L’ombre du terrorisme plane sur l’Europe

Si le terrorisme a refroidi les voyageurs en provenance du Japon au 3e trimestre, Londres a particulièrement séduit en raison de la baisse de la livre sterling.

Si les voyages internationaux ont reculé de 3,5%, le long-courrier (hors flux intra-européens) résiste avec un léger recul de 0,3%. Une stabilisation essentiellement due aux voyageurs des Amériques et du Moyen-Orient.

L’exemption de visa pour les pays d’Amérique latine comme la Colombie et le Pérou a eu un effet dopant avec une légère hausse de 0,5% pour les marchés d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Le Moyen-Orient a été touché par le Ramadan, tandis que l’Asie et l’Océanie ont reculé de 3,3%.

Pour l’Air Traveller’s Traffic Barometer de European Cities Marketing (ECM) et de Forward Keys, les raisons principales sont des alternatives aux destinations européennes et les craintes des voyageurs nippons (-5,5%), inquiets quant à la sécurité en Europe.

L’Amérique du Nord recule, mais reste dans le positif.

Dans le long-courrier, six villes de la péninsule Ibérique (Espagne continentale, Baléares et Portugal) figurent au top 10 des progressions: Valence, Séville, Barcelone, Madrid, Majorque et Lisbonne. Barcelone (+9,5%) et Madrid (+8,5%) figurent également dans la liste des destinations avec un volume parmi les plus importants. En Allemagne, Hambourg (+11,4%) et Berlin (+6,5%) sont également bien placées.

Le rapport indique qu’au 30 septembre dernier, les réservations pour le dernier trimestre de 2016 étaient en recul de 1,7% – une amélioration par rapport au trimestre précédent, les voyages intra-européens étant moins négatifs. Enfin, la baisse de la livre sterling a dopé Londres qui s’améliore, en dépit d’un léger recul de 0,6%.

En termes régionaux, l’Europe du Nord et l’Europe du Sud-ouest, y compris Dubrovnik, observent la plus forte progression des réservations. La sûreté reste l’un des prérequis les plus demandés par les voyageurs.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY