L’odieux attentat de Nice
commenté à l’étranger

L’attentat terroriste qui eu lieu le soir du 14 Juillet sur la Promenade des Anglais à Nice est le troisième attentat en à peine 18 mois. On ne peut qu’avoir une forte tristesse en pensant aux familles endeuillées à Nice et à Paris. On ne doit pas oublier également les terribles attentats qui ont eu lieu en Belgique, en Turquie, en Irak mais aussi récemment au Bangladesh. Nous avons voulu connaître les réactions de l’étranger.

De nombreux dirigeants politiques étaient à Oulan Bator

L’attaque terroriste à Nice a dominé l’ouverture d’un sommet Asie Europe (Asia Europe Meeting) en Mongolie ce vendredi 15 Juillet. Les leaders politiques ont observé une minute de silence par respect envers les victime de cet odieux attentat. Donald Tusk (Président du Conseil Européen) a indiqué que « ces attaques représentent un paradoxe par rapport à des personnes qui célèbrent la liberté, l’égalité, la fraternité ».

Les dirigeants d’Asie sont sous le choc

Le Premier ministre japonais,Shinzo Abe, a déclaré que « ce terrorisme lâche qui tue des innocents est impardonnable ». Les chinois n’assistent pas à la conférence dont un des objectifs est de discuter de leur présence maritime en Asie du Sud. Cependant, le premier ministre chinois Li Keqiang a également présenté ses condoléances aux victimes et a indiqué que la Chine est opposé à toutes les formes de terrorisme. Le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, et le président, Tony Tan, ont envoyé des lettres de condoléances à leurs homologues français, exprimant leurs condoléances aux familles des victimes.

En Australie, les réactions n’ont pas tardé

La Ministre des Affaires étrangères australienne,  Julie Bishop,  a confirmé que trois Australiens ont été blessés lors de cette horrible attaque dans la ville française de Nice. Dans une déclaration antérieure, Mme Bishop avait indiqué « que la France était un partenaire précieux pour l’Australie afin de lutter contre le terrorisme. ». Le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a décrit l’attaque comme un « acte de terreur ». Il a ajouté : « Nos pays sont unis dans la préservation de la liberté, tout comme nous l’étions il y a une centaine d’années. »

L’ONU précise que le terrorisme est l’une des plus grave menace

L’Organisation des Nations Unies a condamné l’attaque terroriste de Nice. Le Conseil de sécurité a condamné fermement « l’ attaque terroriste barbare et lâche » qui a eu lieu pendant les célébrations de la fête nationale française..Le Conseil a réaffirmé que le terrorisme constitue l’une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité dans le monde.

La Turquie a connu ces souffrances

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, dont le pays a souffert de plusieurs  attentats terroristes a condamné le « lâche attentat terroriste qui a ensanglanté de Nice en ce jour de fête nationale ». On se souvient malheureusement de l’attentat à l’aéroport d’Istanbul il y a peu de temps. Et dans la nuit de vendredi à samedi, c’est un coup d’état militaire qui vient de secouer le pays.

Les leaders britanniques se sont exprimés

Un porte-parole du nouveau premier ministre britannique, Theresa May, a précisé « qu’ils se tiennent prêts à aider tous les ressortissants britanniques et de soutenir nos partenaires français. » Nous sommes en contact avec les autorités locales. Boris Johnson, qui est le curieux nouveau ministre des Affaires étrangères du Royaume Uni se dit « choqué et attristé par les événements effroyables à Nice, et les terribles pertes de vie ».

Vous aurez sûrement lu les témoignages innombrables venant des dirigeants en Europe et aux États-Unis. Nous ne pouvons que nous associer modestement à ces messages. Nous sommes très tristes, même si nous sommes parfois loin !

Vives condamnations de pays arabes

L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et l’Egypte ont condamné dans les termes les plus vifs l’attentat de Nice en assurant la France de leur soutien dans la lutte antiterroriste.

A Ryad, un porte-parole officiel a dénoncé l’attaque « terroriste ignoble ». Le royaume saoudien, frappé il y a une dizaine des jours par des attentats meurtriers, assure la France « amie » de sa « solidarité et de sa coopération pour affronter ensemble les actes terroristes sous toutes leurs formes », a ajouté le porte-parole, cité par l’agence Spa.

A Abou Dhabi, le ministre des Affaires étrangères Abdallah ben Zayed Al-Nahyane a « dénoncé un crime ignoble » et fait part de « la totale solidarité et du soutien » de son pays à la France « dans toutes les mesures qu’elle entreprend ».

L’Arabie saoudite et les Emirats sont avec la France membres de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, lutte contre les jihadistes de Daech en Syrie et en Irak.

En Egypte, le président Abdel Fattah al-Sissi, dont le pays fait face à des attentats jihadistes, a réaffirmé « la pleine solidarité de l’Egypte avec la France amie » et le soutien de son pays « aux efforts internationaux en matière de lutte contre le terrorisme »

La Tunisie a présenté ses condoléances et a exprimé sa peine à la République française, et réitéré son soutien total à la France dans sa lutte contre le terrorisme, affirmant son adhésion absolue à toutes les mesures que prendra cette dernière pour assurer la sécurité de ses citoyens et visiteurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY