L’intelligence artificielle, le Cloud, l’Internet des objets et même la blockchain, tout le monde a au moins entendu parler de ces technologies, qualifiées de révolutionnaires. Mais le LiFi ?

Il pourrait bien changer notre manière de consommer de l’information dans les années à venir.

Il y a déjà quelque huit ans que cette technologie a été présentée pour la première fois au Japon — bien entendu, elle était dans les cartons des laboratoires de recherche depuis plusieurs années — et un premier salon entièrement dédié au LiFi ne s’est tenu que voici quelques mois, à Paris. Comment cela fonctionne-t-il ?

Le LiFi (Light Fidelity), également appelé « l’Internet de la lumière », permet d’envoyer des fichiers numériques, de la musique ou encore de la vidéo sur des appareils grâce aux ampoules LED. Ces ampoules s’éteignent et s’allument plusieurs milliers de fois par seconde, ce qui permet d’envoyer un signal binaire qui retransmet ensuite les données en informations. Un routeur LiFi alimente le système d’éclairage en courant et en données, puis un décodeur LiFi sur le terminal mobile décrypte le signal lumineux.

80 milliards d’objets connectés

L’intérêt du LiFi est qu’il vient s’ajouter aux technologies traditionnelles de transport de l’information en utilisant les infrastructures existantes, à savoir les ampoules LED. Car vers 2025, il devrait y avoir 80 milliards d’objets connectés à travers le monde… qu’il ne sera pas possible de connecter avec les seules ondes radio et les technologies actuelles. C’est ici que le LiFi intervient, pour permettre l’avènement de « l’internet of everything » vers 2022, lorsque les Hommes et les objets seront entièrement connectés…

La technologie LiFi ne permet pas seulement de faire des économies, elle est aussi plus saine que le WiFi, puisqu’elle n’émet aucune onde.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY