L’industrie des croisières se rapproche des agents

Aux États-Unis, un renouveau dans l’industrie des croisières fait en sorte que les compagnies se rapprochent à nouveau des agents de voyages traditionnels, cherchant en ceux-ci des alliés dans sa chasse aux passagers qui sont les plus rentables. C’est du moins ce qu’affirme PhoCusWright dans son étude U.S. Online Travel Overview Reportpubliée en janvier.

La part des ventes de croisières faites par les agents de voyages aux États-Unis a augmenté à 66 % en 2015, comparativement à 65 % en 2014 et 59 % en 2013, selon PhoCusWright, qui prédit que cette trajectoire positive se poursuivra en 2016 et 2017.

ÉVOLUTION DE LA DYNAMIQUE

L’évolution de la dynamique dans l’industrie des croisières est un facteur important dans la nouvelle force du canal de distribution des agences de voyages, affirme PhoCusWright.

Après avoir survécu à plusieurs années difficiles, les revenus de l’industrie ont augmenté de 3 % en 2014, et l’avenir semble encore plus prometteur, toujours selon PhoCusWright.

Dans cet environnement de vente plus sain, soutenu par le déploiement de navires plus adéquat et la vente de forfaits tout-compris, les compagnies de croisières font moins d’escomptes. Au lieu de cela, elles se concentrent sur « l’augmentation des dépenses des clients répétitifs », a observé PhoCusWright.

« Pour la vente de voyages plus dispendieux aux passagers
répétitifs d’aujourd’hui, les agents traditionnels sont
les meilleurs amis des compagnies de croisières. »

Ce faisant, les compagnies vendent des itinéraires plus complexes et font la promotion de forfaits, qui tous deux se prêtent plus facilement à la vente par des canaux hors ligne, y compris les agents de voyages, que par des grandes agences en ligne et des sites Web des fournisseurs ou des applications.

« Pour la vente de voyages plus dispendieux aux passagers répétitifs d’aujourd’hui, les agents traditionnels sont les meilleurs amis des compagnies de croisières », déclare PhoCusWright.

CHANGEMENT SIGNIFICATIF OU CYCLIQUE?

Dans un changement marqué dans les relations plus difficiles entre les compagnies de croisières et les agents, qui ont caractérisé le récent ralentissement de vitesse, les compagnies ont commencé l’an dernier à payer des commissions plus élevées aux agents et elles continueront de le faire, prédit PhoCusWright.

De plus, PhoCusWright affirme qu’un autre signe du regain d’affection des compagnies de croisières pour les agents est les changements apportés dans les frais non commissionnables. Alors que ces frais ont augmenté depuis plusieurs années, « cette tendance fait marche arrière ».

Néanmoins, la firme de recherche a déclaré qu’il est difficile de savoir si la façon dont les compagnies de croisières perçoivent les agents, en tant que partenaires de distribution, est signe d’un changement à long terme ou tout simplement, un changement cyclique

tourisme plus logo

Touring

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY