L’Independence of the Seas a fait escale à Zeebrugge

Un des fleurons de la flotte de Royal Caribbean International, l’Independence of the Seas, a fait escale vendredi à Zeebrugge, où quelques agents de voyage ont pu le visiter. Avec ses 15 ponts et une capacité de 3.858 passagers en occupation double, c’est un des navires de croisière les plus imposants.

Mais l’intérêt d’une visite était que le navire a été, en début d’année, le premier navire de la flotte de Royal Caribbean à profiter d’un programme de rénovation et de recevoir une série de nouvelles installations :

The Perfect Storm, un duo de toboggans de course baptisés Cyclone et Typhoon

Splashaway Bay, un parc aquatique interactif pour les jeunes croisiéristes

Sky Pad, un ‘bungee trampoline’ augmenté de réalité virtuelle

Glow-in-the-dark lasertag, une expérience dans le Studio B où des amis et les membres d’une famille doivent s’unir pour jouer à la ‘Battle for Planet Z’

Puzzle Break, une expérience de type ‘escape room’ où des concurrents doivent collaborer pour découvrir des indices secrets et résoudre une série d’énigmes high-tech, etc.

Patinoires et auto-tamponneuses..

Par ailleurs, de nouveaux lounges et cabines panoramiques ajoutent une dimension supplémentaire à l’Independence of the Seas. Un nouveau bar offre la possibilité aux amateurs de sports de ne manquer aucune des principales compétitions sportives de renom tout en dégustant une bière bien fraîche, tandis qu’un nouveau restaurant japonais propose aux passagers de savourer des sushis fraîchement préparés et d’admirer des chefs expérimentés griller leurs plats à table sur un teppanyaki, etc.

On trouve à bord des équipements aussi révolutionnaires que des patinoires, des toboggans, des tyroliennes, des simulateurs de surf ou de chute libre, des autos-tamponneuses, etc. En soirée, on peut assister à des spectacles de patinage, des shows aquatiques et des divertissements venus tout droit de Broadway comme les comédies musicales Mamma Mia, We Will Rock et Grease en version intégrale.

L’Independence of the Seas opérera cet hiver des croisières de quatre et cinq nuits au départ de Fort Lauderdale en Floride à destination des Caraïbes occidentales. En mai 2019, l’Independence of the Seas retraversera de nouveau l’océan Atlantique pour passer sa saison estivale au départ de Southampton d’où il effectuera une série de croisières de 3 à 14 nuits en Europe de l’Ouest, dans les fjords norvégiens et en Méditerranée.

300 destinations pour 25 navires

Le navire est l’une des 25 unités de la flotte de Royal Caribbean International, dont la flotte fait escale dans plus de 300 destinations. Ainsi, l’Oasis of the Seas naviguera en Méditerranée au printemps au départ de Barcelone, de mai à octobre 2019. En haute saison, il sera également possible d’embarquer et de commencer sa croisière depuis Civitavecchia (Rome). L’année prochaine, toujours, les passagers pourront également entamer leur croisière à bord du Brilliance of the Seas depuis Amsterdam pour des croisières de douze nuits à destination des États baltes et des Îles britanniques depuis les Pays-Bas.

Cruise Connection officie en qualité d’agent général en Belgique et au Grand-duché de Luxembourg de Royal Caribbean International, mais aussi de Celebrity Cruises et Azamara Club Cruises.

Celebrity Cruises mettra trois nouveaux navires en service au cours des prochains mois et inaugurera le Celebrity Edge en décembre. Cette nouvelle classe de navires présente un design unique tourné vers l’extérieur et dont les espaces intérieurs et extérieurs rapprochent toujours plus les passagers de la mer. Le Celebrity Edge passera sa saison inaugurale dans les Caraïbes avant de croiser en Méditerranée durant la saison estivale 2019 depuis différents ports d’Europe tels que Dublin, Southampton, Amsterdam, Barcelone, Rome et Venise.

Azamara Club Cruises a étoffé sa flotte l’été dernier en y intégrant l’Azamara Pursuit. Sa flotte fera escale dans pas moins de 303 ports de 94 pays en 2019.  Les navires-boutiques Azamara Club Cruises présentent une capacité de 700 passagers. Leurs passagers bénéficient entre autres d’une formule en pension complète. Azamara met toujours l’accent sur l’immersion dans les destinations où ses navires-boutiques ont coutume de rester très longtemps à quai, voire d’y passer la nuit.


Pourquoi Zeebrugge ?

Bruges est connue dans le monde entier pour être la « Venise du Nord » et son nom est infiniment plus « porteur » que celui de Zeebrugge, qui ne dit rigoureusement rien aux passagers américains, japonais ou même français d’ailleurs… Alors, pourquoi s’obstiner à donner à l’escale le nom d’un port surtout connu des professionnels pour son terminal gazier ? D’autant que Zeebrugge fait aujourd’hui partie intégrante de la ville de Bruges ! Que les autorités portuaires tiennent à l’appellation locale de Bruges-sur-Mer peut encore se comprendre, mais pourquoi les armateurs ne proposent-ils pas dans leurs programmes une escale à Bruges, tout simplement ? C’est d’autant plus incompréhensible que la ville au célèbre beffroi a bien évidemment sa place dans un circuit des Villes du Nord. C’est à n’y rien comprendre.


 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY