Nous sommes au début de l’année et nous constatons déjà des accidents aériens mortels. Comme l’indique notre ami David Sprecher « il faut rappeler la responsabilité intégrale des agents qui proposeraient la vente de ces vols hors Europe en contravention avec les dispositions du Règlement UE 2111/2005 ».

L’accident Saratov Airlines : 71 morts

Des experts russes enquêtant sur l’accident d’avion survenu à l’extérieur de Moscou et ayant tué 71 personnes, le 11 Février dernier, ont déclaré que l’accident était dû à de la glace sur des instruments qui ont conduit à des informations erronées sur la vitesse de l’engin. La compagnie Saratov Airlines a indiqué suspendre très temporairement l’utilisation des Antonov An-148.

Un média cite des sources qui affirment que le capitaine du vol a refusé la procédure de dégivrage alors que l’avion se trouvait à l’aéroport de Moscou Domodedovo.

Un autre journal russe (Kommersant) aurait indiqué que cette procédure était facultative étant donné les températures relativement douces de l’époque. Il semblerait que cette compagnie russe ne soit pas sur la liste noire européenne…

L’accident mortel pour un avion iranien porté sur la liste noire

Un avion de transport de passagers iranien s’est écrasé dimanche sur les montagnes du Zagros, tuant les 66 personnes. Le vol d’Aseman Airlines a quitté l’aéroport Téhéran Mehrabad pour la ville de Yasuj dans la province d’Ispahan.

Des décennies de sanctions internationales ont laissé l’Iran avec une flotte vieillissante d’avions de passagers difficiles à maintenir et moderniser. La compagnie Aseman dispose actuellement d’une flotte de 36 avions dont la moitié sont des Fokker 100 hollandais de 105 places.

Téhéran

L’Iran attendait beaucoup de la levée des sanctions

La levée des sanctions sur les achats d’aviation était une clause clé de l’accord nucléaire signé par l’Iran avec les puissances mondiales en 2015. Suite à cet accord, Aseman Airlines a finalisé un accord pour acheter 30 Boeing 737 MAX pour 3 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros) en juin dernier, avec une option d’achat de 30 autres.

Cependant, la vente pourrait être sabotée si le président américain Donald Trump choisit de réimposer des sanctions dans les mois à venir, comme il l’a menacé de faire. Aseman Airlines est malheureusement sur la liste noire de l’Union Européenne.

Deux accidents mortels et deux dispositions différentes. A vous de vérifier régulièrement cette liste : https://ec.europa.eu/transport/modes/air/safety/air-ban/search_en

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY