L’impact du Brexit jugé «marginal» sur les voyages

L’équipe Consumer Travel Insights de STR a interrogé un panel de voyageurs internationaux et du Royaume-Uni le mois dernier. Si le Brexit a encore peu d’impact sur les plans de voyages pour cette année, il génère cependant une image négative du Royaume-Uni en Europe.

« Bien qu’il y ait des indications que certains voyageurs adapteront leur comportement de voyage en raison du Brexit, l’impact général sur les plans de voyages pour 2019 et au-delà reste marginal », indique Sean Morgan, directeur de recherche chez STR.

S’il relève une perception négative du Royaume-Uni pour une petite proportion de voyageurs européens, la forte demande pour des voyages dépasse tout effet limitant potentiel. Des résultats qui s’appliqueraient aussi bien pour la période pré et post-Brexit.

En résumé, seul 11% des sondés indiquent que leurs plans de voyages sont touchés par le Brexit. 17% des Britanniques et 15% des Européens disent que leurs plans de vacances pour 2019 ont été touchés.

9% des voyageurs du Royaume-Uni se disent moins susceptibles de se rendre en Europe. Dans l’autre sens, 10% des Européens pourraient ne pas se rendre au Royaume-Uni. Pour le reste du monde, 17% des voyageurs se disent moins enclins à se rendre au Royaume-Uni à l’avenir en raison du Brexit.

Ils sont 33% au Royaume-Uni et 36% en Europe à penser qu’il serait préférable d’éviter de voyager fin mars et début avril, lorsque le Royaume-Uni sortira officiellement de l’Union européenne.

L’entier de l’analyse peut être consulté ici.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY