Avec le départ de René Collin, c’est le ministre Crucke qui présidera désormais au devenir de nos deux aéroports wallons.

C’est un atterrissage très en douceur qui s’est opéré ce mardi matin à Liège. Peu de choses que l’on ne savait déjà ont filtré de la réunion. Il faut dire que l’arrêt de la cour d’appel de Bruxelles, opposant des habitants et Bierset, va faire fondre les bourses liégeoises de quelque 20 à 60 millions d’euros. Une différence de 40 millions qui laisse peu de place aux phrases indélicates.

Des riverains avec qui le libéral espère trouver un terrain d’entente. La tâche risque d’être ardue, d’autant plus que la piste secondaire sera agrandie de 400 mètres de part et d’autre afin d’accueillir les vols intercontinentaux. Nous en saurons plus fin de l’année suite à la réunion d’information prévue avec la population.

Liège Airport représente 3500 emplois et 25 millions d’euros de chiffre d’affaires. En matière de transfert de marchandises (fret), l’aéroport liégeois s’impose comme leader en Belgique et se positionne 8e au niveau européen. (Belga) avec un record de 660.000 tonnes de marchandises en 2016. Le pôle principautaire espère 690.000 tonnes pour la fin de l’année.

La conférence de presse de ce 22 août s’est clôturée par une réunion à huis clos où l’homme politique wallon a pu prendre connaissance des dossiers en cours

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY