L’IATA demande la levée des restrictions de voyage

Willie Walsh © IATA

Lors de sa conférence annuelle qui se tient à Boston, l’IATA a demandé la levée des restrictions de voyage dans le monde, indique Business Traveller. « Les restrictions de voyage ont permis aux gouvernements de prendre le temps de réagir dans les premiers jours de la pandémie. Près de deux ans plus tard, cette justification n’existe plus. Le Covid-19 est présent dans toutes les régions du monde. Les restrictions de voyage sont un réseau complexe et déroutant de règles avec très peu de cohérence entre elles. Et il y a peu de preuves pour soutenir les restrictions frontalières en cours et les ravages économiques qu’elles créent», a déclaré Willie Walsh, directeur général de l’IATA.

Willie Walsh s’appuie notamment sur les données en provenance du Royaume-Uni qui indiquent que l’arrivée de voyageurs n’induit pas de risques à la population locale. « Sur les trois millions d’arrivées entre février et août, seulement 42.000 ont été testées positives, soit moins de 250 par jour. Pendant ce temps, le nombre quotidien de cas au Royaume-Uni est de 35.000 et l’économie – à l’exception des voyages internationaux – est grande ouverte. Les gens devraient être tout aussi libres de voyager », a déclaré Willie Walsh.

Les guéris au même régime que les vaccinés

Il est à noter que la plupart des pays rouvrent aux voyageurs vaccinés mais pas aux guéris du Covid alors que les études prouvent que ceux-ci ont autant sinon plus d’anticorps que les vaccinés. Une étude montrerait que les vaccinés perdent 40% d’anticorps chaque mois contre 5% pour les guéris du Covid.

L’IATA demande ainsi que tous les voyageurs puissent se déplacer sans quarantaine avec de simples tests PCR ou antigéniques. L’association indique que sur les 50 pays étudiés, 38 Etats ont mis en place des restrictions et que seuls quatre pays reconnaissent l’immunité naturelle (Allemagne, Suisse, France et Autriche).

Notons que la France reconnaît l’immunité naturelle pour les voyages en Europe mais pas pour les voyages vers ou en provenance des pays orange/rouge.

Sur les 50 pays:

    • 24 n’acceptent que les tests PCR
    • 16 reconnaissent les tests antigéniques (dont trois nécessitent le PCR dans certaines circonstances)
    • 18 exemptent les voyageurs vaccinés des tests
    • 20 États offrent des exemptions aux exigences de dépistage pour les voyageurs guéris du Covid-19, mais dans des conditions différentes et avec tout aussi peu de cohérence sur la façon de prouver une infection antérieure
    • 33 États exemptent les mineurs du dépistage, mais sans cohérence sur l’âge et, dans certains cas, avec des règles différentes si le mineur est accompagné d’un adulte vacciné
    • Les délais pour réaliser un test varient considérablement, y compris les spécifications selon le type de test.

« La situation est un imbroglio. Cela bloque la reprise. Une harmonisation complète est peu probable. Mais certaines bonnes pratiques simples que les voyageurs peuvent comprendre devraient être réalisables», a déclaré Willie Walsh qui ajoute que «les mesures Covid-19 ne devraient pas rester permanentes. Elles doivent rester en place seulement si besoin et pas plus ».

(TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY