L’hôtellerie, toujours plus verte

Les acteurs du tourisme bruxellois s’unissent pour étendre l’ancrage du label durable Green Key en Région de Bruxelles Capitale : The Hotel Brussels a mis notamment en place un système de cogénération qui impacte fortement sa consommation d’énergie. Il obtient cette distinction et devient le 34ème établissement labellisé à Bruxelles.

GoodPlanet, Inter-Environnement Wallonie (IEW), visit.brussels et la Brussels Hotels Association (BHA) se sont associés pour renforcer le développement du programme de labellisation Green Key à Bruxelles. Actuellement, plus de 20% des chambres d’hôtel bruxelloises sont reconnues via ce label. La reconnaissance a également été octroyée à plusieurs lieux d’évènements et salles de réunion emblématiques de Bruxelles en collaboration avec Brussels Special Venues.

En choisissant un établissement Green Key, touristes et voyageurs d’affaires réduisent leurs émissions de CO2 et montrent leur volonté de préserver la planète.

Dans 57 pays

Au niveau international, ce label est devenu le plus important dans le secteur touristique, avec 2.900 établissements reconnus dans 57 pays. En Belgique, 239 établissements ont obtenu le label Green Key : 34 à Bruxelles (et 20% des chambres d’hôtel), 69 en Wallonie et 136 en Flandre.

Les établissements intéressés peuvent s’inscrire à des workshops destinés à les accompagner en vue d’une labellisation. Ces workshops seront organisés en avril et en mai.

Pour Patrick Bontinck, CEO de visit.brussels : « Une telle démarche vise à soutenir la compétitivité des PME bruxelloises et permet aux acteurs touristiques de se mobiliser autour d’un projet durable concret ».

Staycation

La démarche concerne aussi le concept de staycation, vacances dans son propre pays, en pleine croissance. Le fait de rester dans son propre pays est plus durable car limite fortement les déplacements. Cela implique aussi moins de stress pour les touristes, c’est moins cher et cela permet de soutenir l’économie locale. Pour aider les touristes à trouver des lieux de vacances ou de séjour durables dans leur propre pays, Goodplanet et IEW ont développé un outil qui permet d’identifier les lieux durables, où l’on peut payer avec des écochèques, manger un petit-déjeuner bio ou arriver en train. Les établissements y sont également visibles sur une carte.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY