L’hôtellerie prévoit 75 milliards $ de pertes

©Fotolia

Selon les prévisions du Magid HTL Forecast Tracker, analysé conjointement avec Horwath HTL, la baisse engendrée par la pandémie touche autant les secteurs des voyages d’affaires que de loisir. L’impact de la crise du coronavirus devrait entraîner un recul de 29% en termes d’occupation pour les douze prochains mois, avec pour conséquence des pertes de recettes d’environ $75 milliards uniquement en termes de recette par chambre (RevPAR).

Les prévisions montrent que la baisse est liée autant aux intentions de voyages d’affaires et de loisirs, mais le facteur de la participation à une réunion ou une conférence au cours des 12 prochains mois est le plus révélateur, avec une baisse prévue de 22%.

L’étude montre en outre que l’intention de fréquence reste stable par rapport aux niveaux antérieurs à la pandémie. Cela suggère que si un pourcentage plus faible de personnes prévoit de voyager à l’avenir, celles qui prévoient de voyager le feront probablement à une fréquence similaire à celle d’avant la crise.

Le Magid HTL Forecast Tracker utilise une base de référence des comportements de voyage des consommateurs autodéclarés qui a été collectée 12 mois avant le déclenchement de la pandémie en mars 2020. Les intentions de voyage sont ensuite recueillies à différents intervalles de temps pour évaluer les changements d’intention.

Les prévisions tiennent compte à la fois de la «portée», qui représente le pourcentage de la population qui prévoit au moins une expérience de voyage dans les délais prévus, et de la «fréquence», qui représente le nombre prévu d’expériences pour les délais prévus.

Ces données sont ensuite utilisées pour déterminer la trajectoire du temps prévu pour revenir à la «normale», ainsi que pour déterminer s’il y a eu une augmentation ou une diminution significative des intentions de voyage par rapport à la vague précédente.

« Les prévisions montrent que la Covid-19 continue d’avoir un impact significatif sur l’occupation des hôtels », déclare Rick Garlick, vice-président, consultant en stratégie chez Magid.

« Actuellement, les prévisions estiment une baisse de 39% du taux d’occupation pour le mois prochain. Si le taux d’occupation moyen à cette période de l’année (été) est de 70%, le taux d’occupation actuel serait d’environ 43% ».

La dernière enquête, menée du 29 juillet au 2 août, montre que 71% des consommateurs prévoient un prochain séjour à l’hôtel dans les 24 mois à venir. C’est une baisse par rapport au comportement de base de 89% déclaré en mars et des 74% au début du mois de juin. Seuls 56% des consommateurs ont déclaré qu’ils s’attendaient à un prochain séjour à l’hôtel dans un an, contre 62% en juin et 79% en mars.

Selon les derniers résultats, les consommateurs s’attendent à séjourner en hôtel 7,26 fois dans l’année, une fréquence en hausse par rapport aux résultats de juin (6,74) et ceux du comportement «de base» (6,58). 

Les locations de vacances laissent espérer de meilleurs résultats, car elles bénéficient d’un niveau de confiance plus élevé. Leur reprise serait plus rapide avec un retour à la normale dans les 12 prochains mois (actuellement, les prévisions parlent d’une baisse de 64% pour la fin de l’été).

Les prévisions pour l’hôtellerie sont étroitement liées à celles du voyage en avion. Les dernières sont plus pessimistes que les précédentes, avec une baisse du trafic aérien de 31%, en ligne avec la baisse de 29% attendue pour l’occupation hôtelière.

(CD)













Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY