L’Expo Gustav Klimt Immersive Experience et la COVID

Samedi dernier, nous avons visité l’Expo Gustav Klimt aux Galeries Horta, gare Centrale. Programmée jusqu’au 05 septembre, l’expérience vaut la peine d’être vécue. Mais en ces temps de pandémie avec ses règles de restrictions, il vaut mieux savoir à quoi s’attendre.

1) D’abord le lieu choisi par les organisateurs. Nous avions, auparavant, déjà admiré le même type d’immersion avec les œuvres de VanEyck, Bruegel et Rubens dans la salle aux pieds du Mont des Arts. Une perfection !

Pour les Galeries Horta l’architecture des lieux est très différente ainsi que son accès. La salle principale de l’Expo spectacle présente l’inconvénient majeur d’avoir 6 piliers en son plein milieu qui obstruent partiellement la vue des murs de projections où que vous vous trouviez.

Dommage. Les spectateurs cherchent alors la solution la moins mauvaise, en se réfugiant soit sur les escaliers soit sur la rampe menant vers la salle obscure.

2) En ces temps de règles strictes de distanciations et de limitations des rassemblements, nous avons été choqués, et loin d’être le seul à l’être. Rendez-vous confirmé à 15.30, nous avons été confrontés à une série de 4 files d’attentes. Une extérieure et 3 intérieures, avant de pouvoir faire valider notre ticket.

Aux oubliettes le mètre cinquante, et le nombre de personnes rassemblées. Au total plus d’une heure d’attente, dont une partie dans le vent….

Explications d’un des contrôleurs en place: « Nous devons limiter l’accès dans la salle à 150 personnes au lieu des 200 prévus initialement. Imposé par les dernières mesures ».

Tout en restant compréhensif, les organisateurs auraient dû avoir le réflexe de mettre en place une petite équipe mobile de 2 personnes pour remonter les files, informer les clients mécontents de la durée d’attente, expliquer le pourquoi et offrir la possibilité de modifier la date pour les impatients.

Conclusion: pour une visite, évitez les week-ends en ces temps de restrictions.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY