L’Europe au chevet du tourisme

La Commission européenne a présenté, mercredi 13 mai, son plan d’aide au secteur du tourisme pour sauver la saison estivale et préserver les 27 millions d’emplois directs et indirects du secteur qui représente 10 % du PIB de l’UE.

Dans celui-ci, elle incite les Vingt-sept à rouvrir les frontières cet été. « Cela ne va pas être un été normal… Mais si nous faisons tous des efforts, l’été ne sera pas complètement perdu pour l’industrie touristique », a déclaré à Bruxelles, Margrethe Vestager, la vice-présidente exécutive de la Commission et appelle à « un retour progressif de l’activité touristique dans les pays de l’UE », après les mesures de restrictions mises en place pour faire face au coronavirus.

L’exécutif européen préconise une ouverture progressive des frontières entre les États membres, qui présentent le même profil épidémiologique et qui ont mis en place des mesures préventives similaires. La Commission lancera prochainement un site internet avec des informations en temps réel sur la situation aux frontières, mais aussi dans chacune des régions touristiques.

Bons d’achat ou remboursement

Concrètement, pour le remboursement des vols et des séjours annulés, la Commission rappelle que « Les voyagistes et les compagnies aériennes peuvent  proposer des bons d’achats aux passagers lésés ». Mais les citoyens européens ont « fondamentalement droit à un remboursement s’ils le souhaitent », comme le prévoit la législation européenne en vigueur. Des lettres seront envoyées aux États-membres qui violent ce principe fondamental.

Boeing 737 MAX : la crainte d'une grande "braderie" des prix

Il y a urgence pour Bruxelles. La pandémie de coronavirus a entraîné l’arrêt quasi-total des voyages dans le monde. L’Europe comptabilise 22 millions d’arrivées en moins au mois de mars. En France et en Espagne, respectivement première et deuxième destination touristique mondiale, le nombre de touristes a reculé de 80%. Même constat pour la Grèce, le Portugal ou la Croatie, des pays qui ont, pourtant, été moins endeuillés par le coronavirus.

(Avec AFP)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY