L’été de la relance pour le site des Barrages de l’Eau d’Heure

Appelé à la rescousse par la gouvernement wallon il y a près de deux ans, Jean-Jacques Cloquet, aujourd’hui co-CEO de Pairi Daiza, a redressé la barre de la première station touristique de Wallonie.

Les bases sont aujourd’hui solides pour reconstruire un site touristique unique au sud du pays par la diversité de son offre « tout public »

Voici près de deux décennies que la Région Wallonne capitalise sur le magnifique site des Barrages de l’Eau d’Heure, aux confins du Hainaut et du Namurois, pour y déployer une offre touristique la plus large et qualitative possible.

Hélas, les dirigeants mis en place n’ont pas pu répondre aux ambitions affichées par les pouvoirs publics à Namur.

Craintes et désengagements

Voici un peu plus de deux ans, dans une situation devenu (très) critique, la Région Wallonne faisait appel, pour redresser la barre, à Jean-Jacques Cloquet qui est aussitôt devenu président de cette asbl de gestion.

Un audit diligenté par la Région a confirmé les pires craintes et Jean-Jacques Cloquet a dû initier, tout en souplesse, un plan de redressement pour remettre la barque de l’Eau d’Heure à flot !

Cinq emplois temps plein ont été supprimés mais le président a exigé et obtenu un prêt de la Région de 1,25 M€ afin de rendre ces licenciements socialement acceptables.

45 emplois consolidés

Depuis quelques mois, la direction de l’asbl de gestion (45 emplois consolidés) a été confiée à Emilie Nicolini, Vincent Lemercinier ayant accepté de faire un pas de côté, conservant un simple rôle de conseiller auprès du président Cloquet.

Aujourd’hui , la 1ère station touristique de Wallonie vit avec un subside annuel public ramené à 2,3 millions EUR, diminué des intérêts du prêt « social ».

Malgré ces moyens réduits, l’asbl des Lacs de l’Eau d’Heure a en gestion directe l’Aquacentre , son centre de bien –être qui le jouxte ainsi qu’un Bike Pak.

Résultat de recherche d'images pour "eaux d'heure pagtour"Golf « 9 trous » et centre équestre

Deux autres projets, différés , sont aujourd’hui en pleine réflexion : le golf « 9 trous « pour lequel on espère trouver un gérant-investisseur en septembre prochain et le fameux centre équestre pour lequel, dit-on, de réelles marques d’intérêt existent.

Par ailleurs, des efforts ont été consentis en matière de sécurité du site pour lutter contre les incivilités avec notamment l’aménagement d’un poste de sécurité avancé, sans oublier de nouveaux espaces dédiés spécifiquement aux barbecues.

La propreté du site (1.800 Ha d’eau et de forêt !) reste aussi une préoccupation majeure de l’asbl qui déploiera cet été tous les moyens adéquats pour punir sévèrement ces incivilités.

La saison d’été 2019 des Lacs de l’Eau d’Heure est lancée et dispose aujourd’hui des meilleurs atouts pour séduire une population de plus en plus large, en provenance notamment de la France toute proche.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY